VIDÉO. Migrants, exilés : Des propriétaires mettent à disposition leurs maisons pour des familles à la rue

durée de la vidéo : 00h02mn12s
Le reportage de Séverine Breton et Karine Hannedouche ©France 3 Bretagne

À Saint-Malo, des propriétaires proposent leurs habitations à des exilés. Une solution à court terme pour des familles sans domicile. À travers leur association, ils cherchent d'autres propriétaires afin d'installer des exilés dans leurs locations.

Makka est ravie, elle peut enfin se sentir chez elle avec sa famille, son mari et ses quatre enfants. Tchétchènes, ils ont fui la guerre dans leur pays.

Pendant onze ans, ils ont erré de centres d’accueil en squats. Ils ont dormi des mois à six dans une voiture, vécus dans des parcs, des gymnases. Et puis un jour, un propriétaire leur propose une maison.

Yves a vu des photos de la condition d'accueil des migrants à Rennes.Il décide de tendre la main à cette population."J'ai vu ces images avec des adultes et des enfants sous des tentes dans un gymnase dans une proximité incroyable. Je me suis dit que ce n'était pas possible".

LIRE : Migrants à Rennes. Les associations dépassées alertent sur une situation explosive

Yves possède une maison à Saint-Malo, dans laquelle ses enfants ne viennent que temporairement. Il crée l'association "Bienvenue", pour mettre son habitation à disposition de familles exilées et inviter d’autres propriétaires à faire de même. Une idée à laquelle certains ont décidé d'adhérer.

C'est nous qui assurons la maison. On garantit qu'elle sera rendue à la bonne date pour la réservation à la location après l'accueil des migrants. On fait aussi un état des lieux de sortie.

Yves

Coprésident de l'association "Bienvenue"

À Rennes, Georges a donc répondu à l'appel de l'association en prêtant son bien à Makka et Anzan :" L'accueil, la rencontre, l'amitié s'installent très vite avec eux. On y trouve du sens en voyant l'épanouissement des familles" dit-il.

C'est incroyable, on est content. Ces gens ont un grand cœur. On dit un grand merci à ces personnes qui prêtent leur maison à des familles comme nous.

Makka et Anzan

Réfugiés tchétchènes

L’association est à la recherche d’autres maisons. Leur mise à disposition est considérée comme  un don à l'association et donc déductible fiscalement.

Cet été à Rennes, 80 personnes, dont de nombreux enfants, campent dans le parc des Gayeulles à Rennes.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité