Sarah Hébert: la traversée du coeur

La windsurfeuse carnacoise a quitté Dakar pour lsa traversée de l'Atlantique.

Sur un windsurf, Sarah n'a plus rien a prouvé: quadruple championne de France, vice-championne du monde,championne d'Europe. La championne s'est pourtant lancée un nouveau défi: traverser l'Atlantique sur une planche de windsurf entre le Sénégal et la Guadeloupe, soit une distance d'environ 4000 km. Un exploit que Sarah Hébert va réaliser alors que depuis 2006, elle est équipée d'un défribillateur. A 28 ans, Sarah Hébert vit avec ce défibrillateur depuis la découverte d'un trouble cardiaque lors d'un contrôle de routine. Une opération qu'elle a eu du mal à accepter au début, mais qu'elle a dominé pour redevenir championne d'Europe et se lancer dans cette traversée.

Accompagnée d'un catamaran suiveur mené par un équipage de quatre personnes, la
Française entend naviguer 6 à 8 heures par jour. Elle dispose de quatre planches, d'une dizaine de voiles, d'une radio VHF, d'un téléphone satellite, d'un GPS, de trois balises et de fusées de détresse. Elle rejoindra le catamaran chaque soir pour se reposer et repartira
le lendemain matin depuis l'endroit précis (relevé par GPS) où elle se sera arrêtée
la veille au soir. Il s'agit d'une première mondiale pour une femme sur une planche grand public. En 2000, Raphaëla Le Gouvello avait déjà réalisé une traversée mais sur une planche à voile habitable.

Pour suivre l'aventure de Sarah Hébert, vous pouvez vous rendre sur son site.

Une vidéo de Sarah Hébert avant son départ: