Innovation : l'Archakdi désinfecte les chariots de supermarché

L'arche du triomphe contre le Coronavirus / © Vincent Bars / France Télévisions
L'arche du triomphe contre le Coronavirus / © Vincent Bars / France Télévisions

Tous les jours, des milliers de consommateurs posent leurs mains sur les chariots de supermarché, ce qui peut favoriser la circulation des virus. Une entreprise d'Ille-et-Vilaine a mis au point un nettoyeur de caddie, en quelques jours l'entreprise est passée du prototype à la commercialisation.
 

Par Bruno Van Wassenhove, avec Séverine Breton


Du masque alternatif avec deux élastiques et un bandana, à la canne à trinquer en toute distanciation sociale, on voit depuis le début de la crise sanitaire des inventeurs rivaliser d'imagination et d'inventivité pour nous protéger du Covid 19.

L'entreprise Ocene, à Louvigné-du-Désert en Ille-et-Vilaine, spécialisée dans l'équipement d'hygiène des entreprises et des élevages, vient de mettre au point une machine à désinfecter les caddies de supermarché. En deux temps trois mouvements, l'Archakdi fait son apparition sur le parking du supermarché voisin de l'entreprise.
 

Un petit dessin, une grande idée


En allant faire leurs courses, les salariés de l'entreprise voyaient les caddies être nettoyés un par un, à la main... Et un soir, Samuel a fait un croquis, à la maison. 
 
Un petit dessin, une grande idée / © Vincent Bars / France Télévisions
Un petit dessin, une grande idée / © Vincent Bars / France Télévisions

"Le lendemain matin, en arrivant à l'entreprise, je suis allé chercher les pièces en stock, j'ai fait mes découpes, mes assemblages, et avec mon collègue Laurent, on a monté le premier prototype", raconte Samuel Brindejonc, directeur des Opérations et Services chez Ocene.

Aussitôt dit, aussitôt fait, ou presque, quelques réglages plus tard, l'arche est proposée à l'essai au supermarché d'à côté, et les caddies sortent bien en ligne, tous propres.
 

Simple comme bonjour, propre comme un sou neuf


Batpistin Vanderkalen, le directeur du Super U de Louvigné-du-Désert nous relate son expérience-utilisateur : "C'est assez enfantin, la mise en place dure cinq minutes, un branchement d'eau, un bidon de virucide, et une fois la machine lancée on passe les chariots par dizaines". Efficace, rapide.

 

C'est un désinfectant de contact, donc le produit a le temps de travailler. Si on le fait régulièrement, on va limiter les risques de contamination et de dépôt, donc non seulement les chariots sont désinfectés, mais ils sont de plus en plus propres - Jean-Philippe Lavigne, directeur général d'Ocene.



Les caddies désinfectés sont placés à l'entrée du magasin, les clients rangent ceux qu'ils ont utilisés sur le parking… et se sentent rassurés. "Oui c'est bien, parce que les caddies passent de mains en mains, là on peut en prendre un en sécurité" nous dit une cliente. Un autre explique que d'habitude, il vient faire ses courses "avec des gants, histoire de... mais c'est vrai que là, on se sent plus protégés".
 
 

Déjà des commandes


En quelques heures les commandes affluent déjà, et pourraient bien continuer, même après la crise sanitaire. "Les directeurs de supermarchés que nous avons contactés sont persuadés qu'il y aura des modifications des habitudes des consommateurs, et rassurer leur clients, mais aussi leur personnel, c'est important pour eux." explique Jean-Philippe Lavigne, directeur général d'Ocene.
 

Sous cette forme, ou sous une autre plus élaborée, sur laquelle nous travaillons déjà d'ailleurs, on est convaincus qu'il nous faudra être présents sur ce marché - Jean-Philippe Lavigne



Le Coronavirus n'a sans doute pas fini de bouleverser nos vies, mais cette fois peut-être, ce sera pour notre bien, et la créativité des entreprises.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus