L1: un début d'année en fanfare pour Brest à Toulouse

La joie du joueur brestois Irvin Cardona et de ses coéquipiers, après son but, lors de la rencontre avec Toulouse. / © PASCAL PAVANI / AFP
La joie du joueur brestois Irvin Cardona et de ses coéquipiers, après son but, lors de la rencontre avec Toulouse. / © PASCAL PAVANI / AFP

"C'est un coup énorme", commente Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur de Brest après la victoire de son équipe par 5 buts à 2 contre Toulouse, lors de cette 20e journée de Ligue 1. Avec 25 points, les Finistériens peuvent prendre le large sur les équipes qui se battent pour le maintien.

Par KV avec AFP


Pour les Brestois, après deux éliminations successives en Coupe de France et en Coupe de la Ligue, ce succès permet de mieux débuter l'année. Et avec 25 points, de prendre le large sur les équipes qui se battent pour le maintien, en particulier la lanterne rouge, leur adversaire du jour.
 

11e revers de rang pour Toulouse


Toulouse, qui avec ce nouveau revers, le 11e de rang, s'enfonce davantage, après la piteuse élimination en 32es de finale de la Coupe de France par les amateurs de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire (1-0). C'était cette défaite de trop qui avait amené le limogeage d'Antoine Kombouaré et son remplacement par Denis Zanko, directeur du centre de formation, mais ce dernier n'a pas apporté l'électrochoc attendu. Les Toulousains voient le premier non relégable, Dijon, compter désormais 6 points d'avance au classement et ont également cinq points de retard sur Amiens, 18e et barragiste, qu'ils affronteront après leur déplacement à Lyon le 26 janvier. 
    

Doublé de la tête du jeune défenseur Bafodé Diakité


Pourtant, au Stadium, tout n'avait pas si mal commencé pour l'équipe locale: un doublé du défenseur toulousain Bafodé Diakité, le premier de sa jeune carrière, a fait croire à un sursaut. Le jeune défenseur a inscrit deux buts de la tête sur corners (16e, 21e) et permis à son équipe d'égaliser et même de prendre l'avantage (2-1) après l'ouverture du score brestoise. Le "Tef" qui mène ? Ce n'était plus arrivé depuis sa victoire contre Lille à la mi-octobre (2-1)...
    

Des buts brestois magnifiques


Mais, comme un château de cartes, le dernier du classement s'est écroulé. La moins bonne défense du championnat a fini à terre, assommée par des buts brestois tous plus magnifiques les uns que les autres. L'ancien directeur technique du centre de formation, appelé au secours du TFC pour sauver l'équipe d'une relégation annoncée, n'a pu que constater les dégâts : une volée de Gaëtan Charbonnier (72e) à la Zinédine Zidane, un tir du gauche du même Charbonnier (77e) et pour finir, un tir de plus de 30 mètre de Hianga'a Mbock (79e) et une frappe puissante d'Irvin Cardona entrée avec l'aide de la barre (85e).
 

La déclaration d'Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur de Brest

"On a vécu de sacrées émotions! C'est ça le football. Je n'étais franchement pas rassuré à la mi-temps (1-2, NDLR). On perdait trop de duels, on était trop loin du ballon. On ne pouvait pas faire pire et c'est ce que j'ai dit à mes joueurs à la pause. On s'est bien repris en allant de l'avant. C'est un coup énorme dans l'optique du maintien mais c'est aussi une prise de conscience que l'on peut faire de belles choses quand on joue ensemble".

    

Sur le même sujet

Les + Lus