"La juste rémunération, c'est maintenant !". Des paysans de la Confédération bloquent un magasin Leclerc pour dénoncer les marges

Une centaine d'agriculteurs ont investi l'hypermarché E.Leclerc de Saint-Nicolas de Redon (Loire-Atlantique) pour dénoncer les marges de la grande distribution et des industriels de l'alimentaire. Une action mise en place pour maintenir la pression, une semaine après le Salon de l'agriculture.

La Confédération Paysanne n'entend pas baisser les bras. Ce samedi 9 mars, elle a appelé les agriculteurs à se retrouver à Saint-Nicolas de Redon, commune se situant à la limite de trois départements, pour mener une action coup de poing. 

À LIRE : "On se moque de nous". l'accord sur le prix du lait entre Lactalis et les producteurs, ne satisfait pas les éleveurs

Dénoncer, encore et toujours, la responsabilité de la grande distribution

Une centaine de paysans ont répondu présents et ont convergé, avec une vingtaine de tracteurs, vers l'hypermarché E.Leclerc en fin de matinée. Objectif : pointer du doigt la responsabilité de la grande distribution et de lagro-alimentaire dans la question des revenus des agriculteurs.

"On ne veut pas d'effet d'annonce. La rémunération c'est maintenant !" déclare Sébastien Vetil, membre du bureau de la Confédération Paysanne d'Ille-et-Vilaine, faisant ainsi référence aux déclarations du Président de la République lors du salon de l'agriculture.

À LIRE : Crise agricole. "La question de la rémunération est encore devant nous" reconnaît Marc Fesneau, le ministre de l'Agriculture

Ces derniers ont prévu de rentrer dans le magasin pour constater les prix des produits laitiers notamment mais aussi des huiles, du chocolat et d'autres produits agro-industriels, afin de les comparer aux prix payés aux agriculteurs pour la matière première. Ils envisagent de retirer ces produtits et les donner à des associations qui pourraient les redistribuer aux plus nécessiteux.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité