Les régionalistes ne bataillent pas dans l’ordre aux Régionales

Huit membres de l’Union Démocratique Bretonne ont appelé ce dimanche à s’allier à la majorité sortante. Ils sont « désormais suspendus du parti ».

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Huit membres de l’Union Démocratique Bretonne ont appelé ce dimanche à s’allier à la majorité sortante. Ils sont « désormais suspendus du parti ».

Huit membres de l’Union Démocratique Bretonne parmi lesquels Mona bras, conseillère régionale, ont fait le vœu de s’allier avec la majorité socialiste sortante.



Ce dimanche, un certain nombre de députés, conseillers régionaux, syndicalistes, ont lancé un appel à Jean-Yves le Drian pour qu’ils prennent la tête de la liste socialiste aux élections régionales. Parmi eux, Paul Molac, Mona Bras et quatre autres membres de l’Union Démocratique Bretonne ont également signé cet appel de Pontivy.


« Leur choix, rejeté par 79 % des militants consultés au mois de mai, ne sert pas les intérêts de la Bretagne » a aussitôt indiqué l’UDB dans un communiqué, précisant qu’ils sont « désormais suspendus du parti ».

Une mise au point de Christian Guyonvarc’h qui soutien la liste Ouilabretagne menée par Christian Troadec. Il regrette dans ce communiqué que La gauche ait refusé la Bretagne à 5 départements et soit passé à côté d’une assemblée unique de Bretagne.