"Les seniors d'aujourd'hui veulent avoir le droit d'accomplir leurs rêves" selon Marie Auffret, directrice des rédactions Notre Temps

20% des Français ont entre 60 et 75 ans. Impliqués en entreprise, dans la vie associative, ces seniors occupent aussi un rôle central dans la vie de leur famille. Très engagés, mais loin d'être corvéables à merci, comme nous l'explique Marie Auffret, directrice des rédactions Notre Temps. Elle s'explique dans le magazine Enquêtes de Région "Seniors, la vie devant soi !" diffusé ce mercredi 22 novembre sur France 3 Bretagne.

Si les seniors restent impliqués dans la vie de leur famille [30 % des seniors aident leurs enfants ou petits-enfants au moins une fois par semaine, selon l'étude Silver Valley « La France des seniors »], ils veulent aussi gérer leur temps comme bon leur semble, selon Marie Auffret, directrice des rédactions du magazine Notre Temps, interrogée par Robin Durand.

QUESTION : " Les 60-75 ans représentent 20% de la population. Ils ne sont pas du tout en marge de la société : ils consomment, ils voyagent, ils sont les piliers de la vie associative. Peut-on dire qu’ils ont gagné leur place dans la société ? "

Ce qui est certain, c’est qu’ils représentent vraiment une force vive que l’on ne met pas très souvent en lumière. J’aime bien dire que ce sont des forces vives qui agissent souvent dans l’ombre. Ils sont très actifs et la société ne leur renvoie pas forcément cette visibilité.

QUESTION : " Dans son dernier livre, l'auteure Sophie Fontanel traite du vieillissement. Elle dénonce notamment le fait que les rides sont très peu présentes dans le monde des media, de la communication, du marketing. Vous partagez cette constatation ? "

C’est un peu compliqué, c’est un peu paradoxal aussi. C’est vrai qu’on vit dans une société qui est extrêmement jeuniste et c’est vrai que les marques, les publicitaires, rechignent toujours un petit peu à mettre des personnes de plus de 55, 60 ans dans leurs spots. Alors, pourquoi ? Peut-être aussi parce que les seniors ne se retrouvent pas forcément dans cette image. Il y a de nombreux seniors de plus de 60 ans qui n’ont pas l’impression d’être âgés. Dans leur tête, ils ont 30, 40 ans. Finalement, si on leur met une image destinée à leur vendre quelque chose avec des gens de 30 ans, ça ne les gêne pas plus que ça !

QUESTION : " Selon l'Insee, 30% des bénévoles ont entre 60 et 75 ans. Ces seniors qui sont très engagés, ils ne sont pas corvéables à merci ? Ils veulent gérer leur temps aussi ? "

Oui, ils ont hérité de cette génération un petit peu hédoniste qui n’a pas que des devoirs. Ils estiment avoir aussi gagné une forme de droit au bonheur. Ils sont très engagés, très généreux et en même temps, ils ont envie de le décider eux-mêmes. S'occuper des petits-enfants, être présents dans une association,... d’accord mais ils veulent aussi avoir le droit d’accomplir leurs rêves ! La retraite, c’est une nouvelle vie qui s’ouvre et avant d’être rattrapés par les petits et gros bobos de santé, ils veulent profiter de la vie ! Et s’ils s’engagent, s’ils sont généreux, s’ils donnent aux autres, il faut que ce soit leur choix !

QUESTION : " Un mot sur la fracture numérique. Dans cette société qui évolue très vite, dans un monde de plus en plus digitalisé, est-ce que les seniors vont pouvoir garder leur place ? "

Il y a eu un gros progrès qui a été fait par les seniors après le confinement. Les réseaux sociaux ont permis aux familles de discuter, d'échanger entre enfants, petits-enfants et grands-parents. Il n’empêche, nos lecteurs, et pas que nos lecteurs d'ailleurs, plusieurs générations sont gênées de ne pas avoir accès aux services publics si ce n’est par un contact numérique. L’accès aux services publics hors internet est un vrai problème. Il y a d'énormes progrès à faire. 

Retrouvez l'interview de Marie Auffret dans le magazine Enquêtes de Région « Seniors, la vie devant soi ! » sur francetv.fr

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité