INSOLITE. "C'est un sport où on peut tenir longtemps" : ces seniors pratiquent le parachutisme en compétition

Ce week-end, une association de parachutistes organise une rencontre au centre école de parachutisme de Meucon, près de Vannes. Autour de différentes épreuves, les participants ont tous plus de 40 ans et certains sautent encore dans le vide, à près de 80 ans.

Casque, parachute sur le dos, altimètre et tour de cou, Alain Le Tousse est prêt pour sauter à 1 200 mètres de hauteur. À 67 ans, l'instructeur de parachutisme a près de 3 200 vols à son actif. Il s'apprête à effectuer un saut de précision au départ de l'aérodrome de Vannes.

"Sortir d’un avion en marche n’a rien d’une chose normale mais on aime ça, ça fait partie de notre ADN."

Alain Le Tousse, Instructeur de parachutisme - Membre de l'association POP'S

L'objectif ? Se poser sur "une petite pastille qui fait la taille d’une pièce de deux euros à peu près" décrit le sexagénaire. Ce passionné a commencé à sauter en parachute à 21 ans. Il débute comme élève et est désormais moniteur et compétiteur.

Un parcours de chevronné mais avec toujours autant d'excitation. "Sortir d’un avion en marche n’a rien d’une chose normale mais on aime ça, ça fait partie de notre ADN."

durée de la vidéo : 00h01mn53s
Des parachutistes de 40 à 80 ans se sont regroupés à l'aérodrome de Vannes pendant le week-end de l'ascension. ©FTV

"C’est un plaisir intense. C’est l'adrénaline qui permet de faire ça depuis 47 ans". Pour lui, cela "reste courant d’avoir des gens qui sautent jusqu'à 70 - 75 ans, voire un peu plus", raconte Alain Le Tousse.

Un sport d'expérience

Sur le tarmac de l'aérodrome, quatre amis se préparent pour une autre épreuve : enchaîner quatre figures le plus rapidement possible. Tout cela en s'élançant à 4000 mètres d'altitude.

Pour Isabelle Briolet, âgée de 65 ans et ancienne championne de France de parachutisme, cette activité peut totalement se pratiquer en étant senior. "C’est un sport où on peut tenir longtemps, qui se fait avec sagesse car il y a la sécurité, la solidarité et le respect des règles qui est fondamental."

Une fois que le quatuor a atterri, Daniel Picaud reste en forme après sa performance. "On s’est bien amusé c’était chouette." À 77 ans, il espère pouvoir sauter dans le vide encore quelques années aux côtés de ses amis. 

(avec Calypso Vanier).