La ligne à haute tension entre Lorient et Saint-Brieuc inaugurée ce lundi

Le chantier de cette ligne haute tension souterraine, qui relie le sud au nord de la région / © France 3 Bretagne
Le chantier de cette ligne haute tension souterraine, qui relie le sud au nord de la région / © France 3 Bretagne

RTE, réseau de transport d'électricité l'a appelé "filet de sécurité" pour la Bretagne, cette nouvelle ligne haute tension de 225 000 volts, entre Lorient et Saint-Brieuc sera inaugurée en grande pompe lundi 15 janvier à Guerlédan, en présence de Jean-Yves Le Drian.

Par Krystell Veillard

Ces 76 kilomètres de ligne haute tension souterraine, de 225 000 volts, entre Calan, près de Lorient, Mûr-de-Bretagne et Plaine-Haute, près de Saint-Brieuc, devrait permettre de contribuer à garantir la sécurité électrique bretonne, assure RTE. la région, on le sait est très dépendante pour son énergie. Ce chantier hors norme, de plusieurs années, sera inauguré lundi 15 janvier à Guerlédan par Jean-Yves Le Drian, l'ancien patron de la région et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Une ligne, qui s’inscrit dans le cadre du Pacte Électrique Breton, signé au mois de décembre 2010 par l’Etat, la Région Bretagne, RTE, l’Anah et l’Ademe.

Un "filet de sécurité" électrique


Cette liaison enterrée complète le maillage électrique existant et permet de sécuriser l’alimentation du nord et du centre de la Bretagne. Elle devrait "contribuer à assurer la transition énergétique, en facilitant l’accueil des énergies renouvelables", l'éolien en mer en particulier, avec plusieurs parcs actuellement en développement, des projets d'hydroliennes, sans oublier l'éolien terrestre et la filière photovoltaïque. Le président de RTE avait confirmé au mois de décembre dernier, que le gestionnaire du réseau "travaillait sur un projet de liaison sous-marine avec l'Irlande, qui se raccorderait au niveau de Brest"


Le chantier en chiffres 


Ces travaux entamés il y a plus de deux ans, ont nécessité auparavant quatre années de concertation avec les acteurs du territoire. 19 communes sont en effet traversées par ces 76 km de tranchées, et les 228 km de câbles. L'investissement s'élève à 120 millions d'euros.

 

La carte de cette nouvelle ligne électrique souterraine / © RTE
La carte de cette nouvelle ligne électrique souterraine / © RTE


Argument pour les opposants à la centrale gaz de Landivisiau


Cette ligne est devenue un argument pour les opposants au projet de centrale au gaz de Landivisiau, qui assurent que la Bretagne n'a plus besoin de cet équipement, car si elle ne produit pas d'électricité elle serait désormais "hors de danger". Du côté de la Région, à l'inverse la stratégie en matière d'électricité inclut tous ces aspects. A la fois le développement des énergies renouvelables, la maîtrise de la consommation, mais aussi le volet sécurisation, avec cette nouvelle ligne, mais aussi avec la construction de la centrale.

Vigil'Oust pourrait s'inviter à l'inauguration


Une inauguration, qui avec la présence ministérielle, devrait également attirer le collectif Vigil'Oust, qui se bat contre l'exploitation minière à Merléac. Une délégation pourrait ainsi s'inviter à Guerlédan lundi. Le collectif reçu par Emmanuel Macron le 21 juin dernier, attend toujours la réunion interministérielle promise ce jour-là.





A lire aussi

Sur le même sujet

9h50 Santé : invité Vincent Lavoué

Les + Lus