Ligue 1 - Rennes: Gnagnon, la tête, les kilos et les jambes

Le Stade Rennais se déplace à Caen ce samedi (20 h). Le duo Gélin - Gnagnon, aligné depuis trois matches, semble être dans une bonne période. Auteur d'une prestation XXL lors de la victoire à Lyon (0-2) dimanche, Joris Gnagnon a dépassé son passage à vide physique et surtout mental de l'automne. 

Joris Gnagnon, lors d'une victoire du Stade Rennais face à Lorient en Coupe de la Ligue en 2016.
Joris Gnagnon, lors d'une victoire du Stade Rennais face à Lorient en Coupe de la Ligue en 2016. © L. Venance / AFP
"Je ne sais pas si c'est d'avoir pris les trois points ou de ne pas avoir pris de but qui m'a rendu le plus fier", a commenté l'entraîneur rennais Sabri Lamouchi, jeudi en conférence de presse d'avant-match contre Caen prévu samedi (20h00). Une performance qui doit beaucoup à la charnière composée de Gnagnon, intraitable dans les duels, et de Jérémy Gélin, un joueur très à l'aise dans le placement et la relance.
"J'aime la complicité entre les deux, la complémentarité, alors que ce sont deux joueurs totalement différents et très jeunes (respectivement 21 et 20 ans)", a souligné Lamouchi.

Au sein de ce duo, Gnagnon a particulièrement brillé, compilant une ligne de "stat" impressionnante: meilleur ratio de ballons gagnés/perdus du match (12/7), 100% de passes réussies et 0 faute commise. "Joris a certainement fourni à Lyon sa meilleure prestation", a reconnu le technicien français, dont l'un des premiers acte fort à son arrivée avait pourtant été de le sortir du onze titulaire.

Des kilos en trop


Indiscutable sous Gourcuff -- il avait débuté les 13 matches disputés sous ses ordres -- Gnagnon avait été laissé sur le banc pour la première de Lamouchi à Strasbourg, avant de ne disputer que 65 minutes sur les 4 matches suivants. Des rumeurs d'incompréhension avec le nouveau coach, mais aussi d'un certain laisser-aller diététique avaient circulé. Avec un gabarit hors-norme qu'il porte depuis l'adolescence -- 1,82m pour 89 kilos selon le site de la LFP -- Gnagnon aurait dépassé les 100 kilos, malgré un séjour cet été dans le centre spécialisé de Merano (Italie). "Je ne veux mettre au régime personne ! Joris est assez professionnel, il sait exactement ce qu'il a à faire", avait balayé à l'époque le coach.

"Ce n'est pas facile moralement. Mais qu'est-ce que vous voulez que je fasse ? (...) Je continue à travailler de mon côté et quand ça viendra, ça viendra...", avait alors commenté le joueur. Gnagnon a fini par retrouver sa place juste avant la trêve, disputant l'intégralité des matches depuis, à l'exception de la 20e journée car il était malade. "Le problème, (c'était) moi, rien à voir avec le coach, une méforme de ma part", avait-il assuré avant le match à Lille, mi-janvier. "Tout se passe dans la tête. Quelque chose qui ne va pas (...) Je  pense que j'avais perdu pas mal de confiance".

Ce samedi Rennes se déplace à Caen.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport