Ligue des Champions : jauge remontée à 5.000 personnes au Stade Rennais, la chasse aux billets pour les supporters

Les autorités ont annoncé le relèvement à 5.000 personnes de la jauge pour Rennes - Krasnodar mardi, premier match de Ligue des Champions de l'histoire du club breton. Les supporters répondent présents et espèrent avoir leurs billets. 

Longue file d'attente devant le bureau du RCK au Roazhon Park. Ses membres peuvent éventuellement bénéficier de billets pour le match contre Krasnodar
Longue file d'attente devant le bureau du RCK au Roazhon Park. Ses membres peuvent éventuellement bénéficier de billets pour le match contre Krasnodar © K. Gaignoux - France Télévisions
Situé en "zone d'alerte renforcée", l'étape précédant l'alerte maximale et l'instauration du couvre-feu, le Roazhon Park ne pouvait accueillir plus de 1.000 personnes ces dernières semaines, un crève-coeur pour le club et ses 17.000 abonnés, qui découvrent cette année la plus prestigieuse compétition européenne. "La Bretagne reste la région la plus épargnée par le taux d'incidence", a expliqué Michèle Kirry, préfète d'Ille-et-Vilaine et de Bretagne, lors d'une conférence de presse, tout en appelant à maintenir les efforts pour éviter le sort d'autres régions en état d'urgence.

"Dans un paysage national sombre, il y a quelques assouplissements pour que les mesures restent proportionnées à la situation", a expliqué la maire PS de la ville, Nathalie Appéré, également présidente de la métropole. Le président du Stade rennais, Nicolas Holveck, avait appelé à assouplir les limitations pour la réception de Krasnodar, alors que l'UEFA autorise à monter jusqu'à 30% de la capacité du stade (soit 9.000 spectateurs pour le Roazhon Park), si les régulations locales le permettent.
 
Sur les réseaux sociaux, les abonnés du Stade rennais s'interrogeaient désormais sur la stratégie à adopter, sachant que les supporters ayant pu assister à un match de Rennes ne peuvent acheter de billet pour le suivant pour laisser la chance à d'autres. Beaucoup hésitaient entre tenter d'obtenir un billet pour le match de mardi, première historique pour Rennes, ou alors attendre la réception de Chelsea ou Séville, affiches plus alléchantes, au risque de voir la jauge rabaissée d'ici là.


Une file d'attente numérique et physique : "On se doit d'être présents"


Une billetterie a ouvert en ligne. A cette heure, il faut faire preuve de patience car une file d'attente est en cours.
 

Sur les réseaux sociaux, il semble que les places au premier prix soient déjà parties. Certains qui ont déjà payé un abonnement affichent leur mécontentement alors qu'il faut désormais débourser 95 euros.
 
Le RCK, club de supporters bénéficie de places pour ses adhérents. Les supporters doivent se présenter physiquement pour obtenir le précieux sésame. Sur place, les responsables n'ont pas voulu communiquer sur la quantité disponible. 

"5000 personnes c'est déjà bien, avec la situation c'était pas gagné, tant mieux pour les supporters. Pouvoir vivre ça c'est génial, car c'est un moment historique" confient Nathan et Océane.

"On a vraiment besoin d'aller au stade, c'est quelque chose qui nous manque" ajoutent Anthony et Baptiste qui sont arrivés aux abords du stade dès 8 h du matin. "C'est la première fois qu'on va entendre la musique de la Ligue des Champions ici, peu importe l'équipe. Pour nous c'est le même combat. C'est un grand moment qu'il faut vivre."



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc football sport ligue des champions