Littoral, des femmes et des bateaux

A St Malo et à Douarnenez, Sophie Ladame et Léa Nahon sont deux femmes qui s’inspirent de leur bateau dans leurs créations artistiques. L'aventure qu'elles vivent avec leur bateau tisse un lien fort et unique qui leur donne envie de nous raconter des histoires tout en couleur.

Sophie Ladame et son vieux bateau juste avant d'être déconstruit
Sophie Ladame et son vieux bateau juste avant d'être déconstruit
Cette semaine dans Littoral, nous vous proposons de découvrir deux histoires, des rencontres avec deux femmes qui vivent chacune à leur manière une belle aventure avec leur bateau. 

Sophie Ladame a beaucoup voyagé. Elle est artiste-peintre. De son enfance en Nouvelles Calédonie et à Tahiti, elle a gardé une grande passion pour les voiliers traditionnels, la mer et le dessin. Plus tard, le dessin va l'inciter à découvrir le monde. Elle part pendant des mois en Asie, à Madagarcar, à Cuba, son carnet de voyage toujours à la main, elle dessine ce qu'elle voit, ce qu'elle vit.
 
Aujourd'hui installée à Saint-Malo, l'originalité de son travail réside dans l'utilisation des supports dont elle se sert. De la carte marine annotée, déchirée, parfois tachée au livre de prière Tibétains, son univers reste toujours très proche de la mer. Si Marine Barnérias est avec Sophie Ladame à Saint-Malo, c'est que l’artiste a décidé de se lancer dans un projet très intime.
Les bateaux sont faits de mille vies et puis un jour, ça s'arrête. "Pauvre Misère", le vieux bateau de pêche de 1949 de Sophie avec lequel elle a tant navigué est en train de rendre l'âme. Trop fatigué pour encore prendre la mer, il va être déconstruit. Ne pouvant se résoudre à voir disparaître son bateau, Sophie Ladame va arracher quelques fragments de bois de celui-ci et les transformer dans son atelier en une œuvre d’art. Sous une autre forme et loin de la mer, le bateau connaîtra ainsi une nouvelle histoire, une nouvelle vie, une nouvelle utilité...
Le Pauvre misère, le bateau de Sophie Ladame au chantier nautique Pitcairn de Saint-Malo
Le Pauvre misère, le bateau de Sophie Ladame au chantier nautique Pitcairn de Saint-Malo
 

Un bateau ne nous appartient pas, on en a la responsabilité. 

Sophie Ladame


Si Sophie Ladame peint sur la peau de son bateau, Léa Nahon elle, peint sur la peau des homme. Elle est artiste-tatoueuse. Elle nous embarque à bord du Rainbow pour une aventure humaine et rock n’roll. Attirée par l’océan et son imaginaire, Léa est partie de la Meuse vers le port de Douarnenez pour y installer son salon de tatouage flottant. Le bateau n’est pas commun, c’est un ancien remorqueur conçu pour naviguer en rivière, qui va dévoiler sa personnalité capricieuse au cours du voyage....
 
Le bateau qui ne voulait pas mourir

Littoral, Le bateau qui ne voulait pas mourir, c'est le samedi 17 octobre à 11h30 sur France 3 en Normandie et dans les Pays de la Loire  et le dimanche 18 octobre à 12h55 sur France 3 Bretagne

Et si vous voulez allez encore plus loin dans la rencontre avec Sophie Ladame, Le Chasse-marée lui consacre un très bel article dans le numéro 317 en kiosque depuis mercredi 14 octobre..
Bel article sur Sophie Ladame
Bel article sur Sophie Ladame



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral environnement peinture culture art