De multiples poursuites judiciaires suite à la manifestation en soutien aux mis en examen de la rave-party du Nouvel An

Samedi 23 janvier, la manifestation en soutien aux mis en examen de la free-party de Lieuron s'est terminée en échauffourées avec les forces de l’ordre. Treize personnes ont été placées en garde à vue dont cinq prolongées. La plupart sont convoquées à comparaître en justice.

© FTV

La manifestation de ce samedi à Rennes avait bien débuté avant de dégénérer en affrontements avec les forces de l’ordre, dans le secteur de l’esplanade Charles-de-Gaulle. Treize personnes avaient été interpellées et placées en garde à vue, certaines pour jets de projectile sur les forces de l’ordre.

Dimanche, huit personnes avaient été remises en liberté avec les suites judiciaire suivantes : trois compositions pénales, deux convocations en audience de plaider-coupable et une convocation par officier de police judiciaire. Pour une personne, un classement sans suite a été prononcé. Un mineur a vu son dossier orienté vers le parquet de Lorient en raison de son lieu de domicile.

 

Cinq garde à vue prolongées


Alors que huit interpellés étaient sortis dimanche, cinq voyaient leur garde à vue prolongée. Ce lundi, quatre d'entre eux ont été déférés au parquet de Rennes. Il en ressort les suites judiciaires suivantes :

- Une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité pour violences sans ITT sur personne dépositaire de l'autorité publique lors d’une manifestation, exhibition sexuelle et refus de signalisation. Condamné à 4 mois avec sursis plus un an d’interdiction de détenir/porter une arme soumise à autorisation ;

- Trois convocations par procès-verbal assorties d'un contrôle judiciaire pour des audiences en mai et juin 2021 pour violences sans ITT sur personne dépositaire de l'autorité publique lors d’une manifestation.

La cinquième personne se voit signifier une convocation par officier de police judiciaire en août 2021 pour violences sans ITT sur personne dépositaire de l'autorité publique lors d’une manifestation et rébellion.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société manifestation économie social nouvel an événements sorties et loisirs