• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Agressions de pompiers dans le Morbihan : “inadmissible” pour la préfecture

Les pompiers de plus en plus pris à parti pendant des interventions / © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Les pompiers de plus en plus pris à parti pendant des interventions / © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Des sapeurs-pompiers ont été violemment agressés pendant des interventions le 1er janvier et cette nuit, à Hennebont et à Lorient. La préfecture condamne fermement ses actes. 

Par Emilie Colin

Des pompiers ont été agressés le 1er janvier et cette nuit dans le Morbihan, des agressions dénoncées par la préfecture dans un communiqué. Mardi matin, 1er janvier 2019, à 6 h 55, deux sapeurs-pompiers se rendent sur leur lieu de travail. Sur le chemin, à Hennebont, ils s'arrêtent pour porter secours à des personnes victimes d’un accident routier venant de se produire. Sur place, les deux sapeurs-pompiers sont violemment agressés par les occupants du véhicule. Conséquences, 10 jours d'ITT (interruption temporaire de travail) pour l'un et 1 jour d'ITT pour l'autre. Leur véhicule a également été endommagé.
 

Une autre agression à Lorient 


Cette nuit, des sapeurs-pompiers ont été appelés dans un quartier de Lorient pour éteindre un feu de container sur la voie publique. Ils deviennent alors la cible de projectiles lancés sur leur véhicule par une quinzaine d’agresseurs. Ils ont dû attendre le soutien des services de police pour procéder à l’extinction du feu.

Le préfet dit "adresser son soutien plein et entier aux sapeurs pompiers professionnels ou volontaires qui oeuvrent, nuit et jour 24h/24 7jours/7, pour assurer les secours aux personnes." et en appelle à "la responsabilité de chacun".
 

Les pompiers pris à parti


Le nombre d'agressions déclarées par les sapeurs-pompiers en intervention continue de grimper en 2017 de 23% contre 17,6% en 2016, avait annoncé mi-décembre le ministère de l'Intérieur, une tendance jugée "inquiétante", pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF). Les agressions émanent directement des personnes devant être secourues. 

La Bretagne reste parmi les régions les moins touchées par ces agressions, loin derrière la Nouvelle-Aquitaine et les Hauts-de-France. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus