Allô l'espace ? Ici Belle-Île

Ce lundi matin, près de 250 élèves de 6e et 5e de Belle-Île-en-Mer dans le Morbihan ont pu discuter avec Thomas Pesquet … en direct de la Station Spatiale Internationale. L’échange n'a duré que 10 minutes. Une liaison rendue possible grâce à l’association astronomique de Belle-Île.


Des semaines, voire des mois que ces élèves des collèges de Belle-Île-en-Mer attendaient cette rencontre radio avec Thomas Pesquet. Et ils l'avaient préparé minutieusement ces 10 minutes d'interview avec l'astronaute français qui depuis le 18 novembre se trouve à bord de l'ISS, la Station Spatiale Internationale. Une vingtaine de questions pour savoir comment l'astronaute avait vécu le décollage ou encore savoir s'il rêvait dans l'espace ou tout simplement pour l'inviter à venir sur l'île à son retour sur terre. 

Une prouesse technique

Mais rentrer en contact avec l'ISS nécessite l'expertise de spécialistes. Et c'est grâce à l'association astronomique de Belle-Ile (AABI) et les radios amateurs de l'île que la communication a pu être établie. En effet, pas si simple de contacter une station orbitale à 400 km au-dessus de la terre et qui fonce à 8km à la seconde. Les radios amateurs se sont déployés pour l'occasion jusqu'à Buenos Aires (Argentine) et sous le contrôle de Houston (USA). 

Une "communication spatiale" qui a permis aux collégiens de vivre un moment privilégié, leur candidature ayant été retenue parmi d'autres dossiers. L'argument mis en avant par le collège "nous sommes aussi isolés car insulaires" semble avoir fait mouche lors de la sélection.

Thomas Pesquet devrait dialoguer avec une vingtaine de collèges durant les six mois qu'il va passer dans l'ISS.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité