Un bar éphémère en attendant la réouverture du restaurant, le défi de la commune de Bréhan pour préserver la vie sociale

"La Crémaillère" racheté par la commune de Bréhan qui espère lui donner un second souffle / © S. Izad - France Télévisions
"La Crémaillère" racheté par la commune de Bréhan qui espère lui donner un second souffle / © S. Izad - France Télévisions

Le village de Bréhan, 2400 habitants a vu son dernier débit de boisson fermer début juillet. La commune a tout de même décidé de réouvrir un lieu ephémére en attendant de mettre en place un projet plus ambitieux. 

Par E.C

"Ce lieu était pour nous indispensable. Avoir un bar ouvert, tous les jours de la semaine sur la commune c'est nécessaire. On voit que c'est un lieu social, ce ne sont pas les réseaux sociaux. C'est de la vraie vie ici, les gens poussent la porte. C'est un lieu d'échange." Hervé Guillemin, le maire de Bréhan, évoque le café éphémère qui a ouvert récemment dans sa commune.  La gérante est salariée de la mairie. Les bénéfices du café permettent de la payer.
 
Le bar éphémère à disposition des habitants de Bréhan / © S. Izad - France Télévisions
Le bar éphémère à disposition des habitants de Bréhan / © S. Izad - France Télévisions


Préserver la vie sociale de la commune


L'endroit est en fait un lieu de transition, en attendant la réouverture d'un restaurant ayant fermé l'été dernier La Crémaillère. "'La Crémaillère' était déjà ouvert en 1921. Pour nous, il est hors de question qu'on laisse un établissement vide en plein centre-ville." La municipalité veut désormais trouver un repreneur et s'en donne les moyens. 

"L'idée qu'on a fixée et appliquée c'est d'acheter les murs pour 100 000 € et le fond de commerce, pour y faire des travaux et une remise aux normes. Après, nous le mettrons en vente." Selon le maire, les candidatures commencent à arriver. Déjà une dizaine. La commune s'est donné six mois pour faire relancer l'affaire.

Avec cette iniative, Hervé Guillemin tient à préserver la vie sociale. "Quand les gens sont sédentaires ou qu'ils travaillent ici, ce genre de lieu de rencontres est indispensable." 

Première bonne nouvelle. Le bar éphémère pourrait finalement perdurer. "Quelqu'un nous a fait une proposition et se montre intéressé." Bientôt deux bars à Bréhan ?  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus