Cet article date de plus de 4 ans

Les bistrots, de moins en moins nombreux en Bretagne

La Bretagne voit mourir ses bistrots, 8% en moins depuis 2009. Selon le Crédoc, l'observatoire de la consommation, notre région est la deuxième à avoir perdu le plus de cafés ces dernières années. A Plouasne, dans les Côtes d'Armor, l'un d'eux fait pourtant de la resistance



Le café "Le Refuge" à Plouasne (22)
Le café "Le Refuge" à Plouasne (22) © France 3 Bretagne
Un petit noir au bar, la lecture du journal, une partie de fléchettes ou de babyfoot... des images classiques du bistrot du coin. La café à Plouasne, au coeur du pays de Dinan, est de ceux là. Ce "Refuge", c'est l'endroit où la population locale ou de passage se retrouve, autour d'un café, d'un verre ou d'un repas. Un lieu de rencontre, de partage, de convivialité. Et pourtant ce café a bien failli disparaître il y a trois ans. Une situation assez classique. Depuis 2009, la Bretagne a perdu 8% de ses bistrots, selon une étude de France Boisson. Qu'ils soient situés à la campagne ou en ville, la Bretagne en compte désormais 3 233 (chiffres 2015). C'est la région qui en a perdu le plus, après les Hauts de France.

La Bretagne, deuxième région après la Corse en nombre de bistrots


Si on remonte un peu plus dans le temps, en trente ans, le nombre des cafés a purement et simplement été divisé par deux en Bretagne. Si on en comptait 7 000 en 1987, il n'y en avait plus que 3 500 en 2014. Mais pour autant, on y compte près d'un café pour 1000 habitants. Ce qui en fait toujours une des régions les mieux loties de France, la deuxième après la Corse.

Le reportage à Plouasne (22) de Jérémy Armand et Benoît Le Vaillant

de moins en moins de cafés de campagne
Interview
- des clients
- Christophe Pinson, gérant du bar Le Refuge
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société