• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Catamaran 2018 : exercice de débarquement franco-anglais à Quiberon

D-DAY, Exercice CATAMARAN 2014 Un débarquement de véhicules et de troupes de l'armée de terre a lieu sur la plage de Saint-Aygulf, près de Fréjus. Chalands de transport de matériel (CTM) et engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R) depuis le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre et du transport de chaland de débarquement (TCD) Siroco.
Date de prise de vue :
20/10/2014 / © Cindy Luu/Marine Nationale/Défense
D-DAY, Exercice CATAMARAN 2014 Un débarquement de véhicules et de troupes de l'armée de terre a lieu sur la plage de Saint-Aygulf, près de Fréjus. Chalands de transport de matériel (CTM) et engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R) depuis le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre et du transport de chaland de débarquement (TCD) Siroco. Date de prise de vue : 20/10/2014 / © Cindy Luu/Marine Nationale/Défense

 Jusqu'au 13 juin l’exercice Catamaran 2018 se déroulera dans le Morbihan. C'est le site du Fort Neuf à Quiberon qui fera office de zone de débarquement ce vendredi 8 juin. Mais les automobilistes doivent se méfier de rencontres inhabituelles avec des engins de l'armée.

Par Marc-André Mouchère


Si vous habitez sur l'arc Quiberon-Carnac-Auray-Vannes, préparez vous à croiser des véhicules au gabarit parfois impressionnant, notamment sur les itinéraires du réseau secondaire.

Un D-Day réactualisé tous les quatre ans

Français et Britanniques manoeuvreront donc ensemble dans un exercice de grande ampleur, qui réunit la Marine nationale, l’Armée de terre, la Royal Navy et la Royal Air Force.

Près de 2 000 hommes dont 1350 au débarquement, et 14 bâtiments de guerre des deux pays constitueront la Task Group 471.01 sous le commandement du contre-amiral Olivier Lebas et du Général de brigade Pierre Schill, commandant les troupes embarquées.

Le BPC Tonnerre sera le navire amiral de cette force. Côté matériel, 140 véhicules prendront place dans les hangars du BPC et du Lyme Bay.
L'exercice "CATAMARAN 2018" du 1er au 15 juin 2018, réunit la Marine nationale, l'armée de Terre, la Royal Navy et la Royal Air Force. La force déployée prend le nom de Task Group 471.01 et est commandée depuis le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre, par le contre-amiral Olivier Lebas, commandant la force aéromaritime française de réaction rapide.
Un Engin de Débarquement Amphibie Rapide (EDA-R) entre dans le radier du BPC Tonnerre. / © Jeremy Vacelet/Marine Nationale/Défense
L'exercice "CATAMARAN 2018" du 1er au 15 juin 2018, réunit la Marine nationale, l'armée de Terre, la Royal Navy et la Royal Air Force. La force déployée prend le nom de Task Group 471.01 et est commandée depuis le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre, par le contre-amiral Olivier Lebas, commandant la force aéromaritime française de réaction rapide. Un Engin de Débarquement Amphibie Rapide (EDA-R) entre dans le radier du BPC Tonnerre. / © Jeremy Vacelet/Marine Nationale/Défense


Des objectifs stratégiques

Les objectifs de l’exercice sont nombreux : valider les concepts d’emploi des forces, renforcer l’interopérabilité des moyens et des systèmes de commandement utilisés par les deux nations et enfin, entraîner la composante amphibie d’une force expéditionnaire à la conduite d’un assaut à partir de la mer.
CATAMARAN 2018: Engin de Débarquement Amphibie Raîde (EDA-R) et Chalands de Transport de Matériel (CTM) arrivant dans le radier du Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre / © Jeremy Vacelet/Marine Nationale/Défense
CATAMARAN 2018: Engin de Débarquement Amphibie Raîde (EDA-R) et Chalands de Transport de Matériel (CTM) arrivant dans le radier du Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre / © Jeremy Vacelet/Marine Nationale/Défense

Pour rappel, l’exercice amphibie interarmées et interallié, franco-britannique, Catamaran 2018 s’inscrit dans la continuité des activités militaires bilatérales entretenues depuis la signature du Traité de Lancaster House (2010) visant plus particulièrement à la montée en puissance de l’un de ses projets phares, la concrétisation d’une force expéditionnaire conjointe interarmées (Combined Joint Expeditionary Force).

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus