Cocaïne échouée sur le littoral : “une centaine de kilos par jour” selon le procureur de Rennes

Ce sont des paquets similaire à celui-ci, contenant de la cocaïne et retrouvé sur une plage de Gironde, qui ont été découverts sur une plage de Belle-Île dans le Morbihan et de Camaret dans le Finistère / © AFP
Ce sont des paquets similaire à celui-ci, contenant de la cocaïne et retrouvé sur une plage de Gironde, qui ont été découverts sur une plage de Belle-Île dans le Morbihan et de Camaret dans le Finistère / © AFP

Depuis des semaines, des paquets de cocaïne sont découverts sur le littoral atlantique. Pour le première fois ce mardi 12 novembre, des paquets ont été retrouvés échoués sur des plages bretonnes. À Camaret dans le Finistère et sur une plage de Belle-Île-en-Mer dans le Morbihan.

Par T.P.


Ce mardi après-midi, on aprenait qu'un ballot de cocaïne de 5 kg avait été découvert le matin même dans une poubelle sur une plage de Camaret en presqu'île de Crozon. La première découverte de ce type en Bretagne, alors que des centaines de paquets de drogue avaient déjà été retrouvés échoués sur le littoral atlantique de l'estuaire de la Loire aux Landes.
Ce mercredi, la préfecture du Morbihan communique sur la découverte d'un paquet de 1 kg, sous forme d’un ballot emballé dans du plastique noir, sur une plage de Bangor à Belle-Île-en-Mer.
Les aiguilles de Port Coton sur la commune de Bangor à Belle-île-en-Mer / © Maxppp - A. Lagain
Les aiguilles de Port Coton sur la commune de Bangor à Belle-île-en-Mer / © Maxppp - A. Lagain
 

Danger de ces paquets


Dans son communiqué, tout comme l'avait fait la veille la préfecture du Finistère, le préfet rappelle que "ces produits et leurs contenants sont extrêmement dangereux" et qu'il ne faut pas les toucher ou les inhaler. De même il faut "appeler immédiatement le 17 (police ou gendarmerie en fonction du lieu d’appel) pour signaler la découverte d’un paquet suspect".
 
De même que dans le Finistère, le préfet a demandé que la gendarmerie se déploie sur les plages pour "repérer d’éventuels paquets et effectuer des contrôles, de manière à empêcher la récupération de paquets par des individus mal intentionnés".
 

Interdit de les détenir


Ce mercredi, le procureur de la république de Rennes, annonçait plus d'1,100 tonnes de drogue conditionnée dans des ballots de plusieurs kilos déjà récupérée sur les plages du littoral atlantique. Selon lui, c'est une centaine de kilos qui sont découverts quotidiennement ces derniers jours. Des découvertes qui pourraient continuer encore quelques jours.

L'une des pistes privilégiées pour expliquer la présence de ces ballots de drogue et celle d'un délestage à la suite d’une avarie ou d’une tempête. Et de souligner que "la détention et le transport de ce type de produit constituent un délit passible de 10 années d'emprisonnement".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus