Disparition inquiétante d'une quadragénaire: les gendarmes du Morbihan lancent un appel à témoin

Les gendarmes du Morbihan lancent un appel à témoins après la disparition d'une femme âgée de 49 ans. Cette mère de famille, qui effectuait de l'aide à la personne, a été vue pour la dernière fois dans la matinée du dimanche 23 mai à Auray.

Catherine Guillot, 49 ans, a été vue pour la dernière fois à Auray dimanche 23 mai vers 8 heures.
Catherine Guillot, 49 ans, a été vue pour la dernière fois à Auray dimanche 23 mai vers 8 heures. © Gendarmerie nationale du Morbihan

Catherine Guillot avait passé la nuit au domicile de personnes qu'elle aidait, rue de Coudé à Auray.

Elle est partie lorsque la relève est arrivée à 8 heures, dimanche 23 mai. C'est a priori la dernière fois qu'elle a été vue.

"Catherine Guillot devait se rendre chez deux autres clients pour y effectuer des tâches ménagères, explique un gendarme de la cellule renseignement de la gendaremrie nationale à Vannes. On y ignore pour l'heure si elle s'y est effectivement rendue. Ces clients n'ont pour l'instant pas été identifiées."

La quadragénaire aurait du rentrer chez elle le même jour vers 13 heures. Elle demeure sur la commune des Forges de Lanouée (Morbihan) à 62 kilomètres au nord-est d'Auray. C'est sa famille qui a donné l'alerte ne la voyant pas arriver.

 

Une mini break couleur crème

 

Elle est de type européen, âgée de 49 ans, mesure 1,60 m, est de corpulence normale, a les yeux bleus, les cheveux courts bruns et grisonnants

Elle porte des lunettes de vue, monture ronde comme sur la photo.

Sa tenue vestimentaire n’a pu être déterminée au moment de sa disparition.

Elle est susceptible de circuler avec un véhicule de marque MINI, type break, de couleur crème.

 

 

Appel à témoin

 

La gendarmerie du Morbihan lance donc un appel à témoins pour cette disparition jugée inquiétante.

Toute personne détenant des informations est invitée à contacter le "17" (numéro de la gendarmerie) ou la communauté de brigades de gendarmerie de Saint Jean Brevelay au 02 97 60 30 02.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers