Hennebont : l'attrait des collectivités pour le cheval

De plus en plus de collectivités emploient des chevaux de trait ce qui impacte le regard porté sur les employés municipaux. / © France 3 Bretagne
De plus en plus de collectivités emploient des chevaux de trait ce qui impacte le regard porté sur les employés municipaux. / © France 3 Bretagne

Hennebont a accueilli durant deux jours le 3ème Congrès National du Cheval Territorial. Des chevaux robustes employés par les collectivités pour le transport de personnes et le ramassage des déchets notamment.

Par Valérie Chopin


Cette année, le 3ème congrès du cheval territorial s'est déroulé à Hennebont. Il a mis l'accent sur la bientraitance animale, ou comment améliorer les relations entre l'homme et l'animal. Notamment quand celui-ci devient un collègue de travail !

Ces rencontres concernent en effet essentiellement les municipalités ou les communautés d'agglomérations qui emploient des chevaux de trait pour effectuer les travaux de la vie quotidienne au sein même des villes. "Les chevaux sont utilisés par exemple dans les petites rues étroites. C'est la cas o Mâcon où on arrose les fleurs avec !" explique Michel-Jean Aimo, responsable de "Ateliers du Brionnais"

Traction électrique


Un domaine dans lequel l'évolution technologique va dans le sens des conditions de travail du cheval de trait. "Il faudrait parfois deux chevaux pour tracter, mais les rues étant trop étroites, on ajoute une assistance électrique, cela permet de soulager le cheval ! continue Michel-Jean Aimo.

Congrès du cheval territorial à Hennebont (56)
Hennebont accueille pendant deux jours le 3ème Congrès National du Cheval Territorial. Des chevaux robustes employés par les collectivités.pour le transport de personnes, le ramassage des déchets... Reportage : Stéphane Izad / Philippe Beaugey. Intervenants : 1) Michel-Jean Aimo, Responsable de "Ateliers du Brionnais" 2) Claudine Compart, Adjointe Mairie d'Hennebont en charge du projet Cheval Territorial 3) Eric Abrassart, Eleveur - Dirigeant des "Attelages de Tro Coet" - France 3 Bretagne


Un moyen aussi de préserver les races de ces animaux qui pour certaines sont en voie de disparition. Sur le même principe que la bicyclette, des attelages sont équipés d'un moteur et d'une batterie.Tout effort supplémentaire est pris en charge par l'assistance électrique.
 

Un collègue de travail qui crée du lien


La ville d'Hennebont se lance d'ailleurs dans l'aventure du cheval territorial puisqu'elle a recruté une conductrice spécialisée et projette d'acheter deux chevaux de trait bretons. « Différentes missions sont envisagées, confirme Claudine Compart, adjointe Mairie d'Hennebont en charge du projet Cheval Territorial. Médiation animale, tourisme, nettoyage urbain, désherbage..."

L'apparition du cheval dans une ville a même des effets inattendus sur les relations sociales… « Le cheval change le regard des gens sur l'employé municipal, constate en effet  Eric Abrassart, Eleveur, dirigeant des "Attelages de Tro Coet".

Interview d'Eric Abrassart dans le cadre du Congrès du cheval territorial
Eric Abrassart est éleveur et dirigeant des élevages du Tro Coet. Entretien à l'occasion du congrès du cheval territorial qui se tient à Hennebont (mai 2018) - France 3 Bretagne / Stéphane Izad et Philippe





Sur le même sujet

Les + Lus