Pourquoi un artiste breton risque d'être condamné pour avoir "parodié" Tintin dans ses peintures

Xavier Marabout, installé à Auray dans le Morbihan, est poursuivi par la société Moulinsart, pour contrefaçon et atteinte au droit moral d'Hergé. L'artiste plaide la liberté d'expression et le droit de parodier. La justice rend sa décision ce lundi 10 mai.

Xavier Marabout va-t-il être condamné pour avoir fusionné Tintin et Hopper?
Xavier Marabout va-t-il être condamné pour avoir fusionné Tintin et Hopper? © DR

L’épisode pourrait s’appeler « Tintin au pays des ayants droit ». Xavier Marabout, peintre breton, est embarqué depuis quatre ans dans une drôle d’aventure. La société Moulinsart, détentrice des droits de Tintin, lui réclame entre 10 000 et 15 000 euros en dommages et intérêts, et surtout l'arrêt de parodier Tintin.


Tintin entouré de donzelles plantureuses

L’artiste, qui a installé sa galerie en 2007 sur le port Saint-Goustan, à Auray dans le Morbihan, a fusionné les univers de Tintin et de Hopper, célèbre peintre américain du XXe siècle.

Le jeune reporter y apparaît parfois torse nu, parfois entouré de donzelles plantureuses ou en pleine opération séduction. Ces images trahissent-elles l’œuvre d’Hergé ? « Je souris de la sexualité de Tintin, explique l’artiste. J’aime le décalage. L’humour fait partie de mon travail. Il y a toujours eu un mystère Tintin, sur son âge, sur sa sexualité, comme il y a toujours eu un mystère Hopper, sur ses toiles silencieuses, l’absence de voitures alors qu’il peint des scènes de rues américaines au temps de la toute-puissance de l’automobile. J’ai fusionné ces mystères, c’est une démarche artistique ».


Contrefaçon ou liberté d’expression ?

La société Moulinsart ne voit pas les choses ainsi et parle de contrefaçon. Après avoir renvoyé une première lettre à Xavier Marabout, en 2015, elle l’a assigné au tribunal deux ans plus tard.

Pour moi, il y a une limite au droit d’auteur. C’est le droit de parodier. Je ne pense pas porter atteinte au droit moral d’Hergé avec mes œuvres.

Xavier Marabout, artiste peintre

 

La vingtaine de toiles de cette série Tintin/Hopper s'est très bien vendue. D’ailleurs, Xavier Marabout n’expose plus mais poursuit ses créations, sur demande de ses clients.


La société Moulinsart enchaîne les procès contre les atteintes à l’image de Tintin

La société Moulinsart, très pointilleuse, attaque régulièrement les artistes qui parodient Tintin, avec plus-ou-moins de réussite. Xavier Marabout se dit plutôt confiant, même s’il s’attend à tout. "Quelle que soit la décision, ce ne sera pas dramatique. Mais si j'étais condamné, je serai inquiet pour la liberté d’expression".

Contacté par l'AFP, le service de presse de la SA Moulinsart a indiqué ne faire "aucun commentaire sur les affaires en cours".

En tout, 22 toiles ont été assignées. Le tribunal judiciaire de Rennes doit rendre sa décision ce lundi 10 mai.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture justice société