Le Drian veut créer 800 postes au sein de la Marine et précise le carnet de commandes des navires

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, en visite sur la base aéronavale de Lann-Bihoué (56) / © Maxppp - PQR - R. Nescop
Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, en visite sur la base aéronavale de Lann-Bihoué (56) / © Maxppp - PQR - R. Nescop

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en visite ce vendredi sur la base de Lann-Bihoué dans le Morbihan, a annoncé la création de 800 postes au sein de la Marine Nationale, notamment des fusiliers. Il a également précisé le carnet de commandes de navires, une aubaine pour DCNS Lorient.

Par T.P. avec AFP

"J'ai pour objectif de créer 800 postes, dont plusieurs centaines de fusiliers marins pour renforcer la protection de nos sites sensibles, ainsi que notre capacité à exploiter de l'information dans le cadre de la protection et de la sûreté des approches littorales", a déclaré le ministre à Lann-Bihoué (Morbihan).

"En outre, la création de près de 250 postes est visée au profit notamment de l'accompagnement de nos partenaires", a-t-il ajouté en évoquant de récents succès commerciaux à l'export de frégates et de patrouilleurs.

Lors de son allocution effectuée devant des unités de la Marine nationale, le ministre a précisé les conséquences pour les marins de la réactualisation de la loi de programmation militaire 2014-2019 en cours de débat au Parlement et qui vise à mieux lutter contre la menace terroriste.

Des frégates confirmées pour la Marine Nationale

Le budget de la Défense (31,4 milliards d'euros en 2015) va bénéficier de 3,8 milliards d'euros supplémentaires entre 2016 et 2019. Cette rallonge, pour ce qui concerne la Marine, va permettre aussi d'améliorer son équipement en navires de surface. Une frégate de type FREMM sera livrée "dans les jours qui viennent", a précisé le ministre de la Défense, en rappelant que le Maroc et l'Egypte avaient décidé de s'en doter. 

La "livraison à la Marine Nationale de 6 FREMM anti sous-marines, d'ici fin 2019" est maintenue. "D'ici 2022, deux autres FREMM anti sous-marines seront livrées", suivies "dès 2023, par la livraison de 5 frégates de taille intermédiaire (FTI)". Ce programme d'équipement a été avancé de "près de deux ans", a relevé Jean-Yves Le Drian. Ces 13 bâtiments de surface seront construits par le site de DCNS Lorient.

L'actualisation de la loi de programmation militaire va permettre aussi "de porter de 3 à 4 le nombre de Bâtiments Multi-Missions, les B2M" dont les premiers exemplaires sont en cours de fabrication par les chantiers Piriou et DCNS (Kership). L'achat de deux navires de servitude BSAH supplémentaires va venir par ailleurs compléter la livraison prévue en 2017 de deux bâtiments de ce type, selon le ministre. Ces bateaux sont destinés à soutenir les moyens navals engagés dans la surveillance des approches maritimes métropolitaines. Leur construction pourrait revenir au chantier naval Piriou, à Concarneau.

"10 ans de visibilité" pour DCNS

Dans le Télégramme, Hervé Guillou, le PDG de DCNS explique que ces annonces sont une bonne nouvelle pour le site de DCNS Lorient. "On gagne 10 ans de visibilité supplémentaire pour Lorient et son bassin d'emploi. Cette annonce va enclencher le programme des FTI. La demande (30 à 40 bâtiments) est forte à l'export. Cela va conforter toute la chaîne industrielle de la construction navale".

A lire aussi

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus