• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Nutréa-Triskalia : les Prud'hommes condamnent l'entreprise pour licenciements abusifs

© JP Tranvouez
© JP Tranvouez

Laurent Guillou et Stéphane Rouxel ont été intoxiqués en 2009 à Plouisy. Licenciés, ils ont porté l'entreprise en justice. Le Tribunal de Lorient a rendu son verdict ce vendredi 15 décembre : Nutréa-Triskalia est coupable de licenciements abusifs.

Par Cathy Dogon

Les Prud'hommes se sont ralliés du côté des anciens salariés, ce vendredi 15 décembre. Après plusieurs années d'attente, le Tribunal de Lorient a rendu son verdict. Les licenciements opérés par Nutréa-Triskalia sur deux de ses salariés sont accusés : "sans cause réelle et sérieuse pour manquement à l’obligation de sécurité et insuffisance de recherche de reclassement". 

Laurent Guillou et Stéphane Rouxel ont été licenciés pour inaptitude au travail suite à leur intoxication aux pesticides sur leur lieu de travail par l'entreprise bretonne Triskalia.


Nutréa-Triskalia est condamné à payer près de 21 000 euros par personne à Laurent Guillou et Stéphane Rouxel.  

C’est avec la même détermination que nous soutiendrons toutes les autres victimes des pesticides de Triskalia, lors des procès à venir


félicite Morgane Guessant de à l'Union syndicale Solidaires du Morbihan.

L'appartenance à l'ESS remise en cause 

"Nous pensons que la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire doit tirer toutes les conséquences quant au bien-fondé de l’appartenance de Triskalia à l’ESS."

Cette condamnation pourrait bien faire tomber le masque de cette entreprise qui ne répond pas franchement aux principes de ces regroupements. L'ESS rapproche en temps norùam des projets économiques d’utilité sociale, éthique, démocratique fondé sur un ancrage territorial et une mobilisation citoyenne. 

"Nos organisations vont transmettre  les jugements rendus aujourd’hui au Commissaire Européen à la Santé, Monsieur V. Andriukaitis. Ce dernier viendra faire un audit, au printemps 2018, sur les pratiques des entreprises agroalimentaires bretonnes en matière de pesticides" continue le communiqué.

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus