Algues vertes : nouvelle mobilisation des associations environnementales à Lorient

Cet été, les algues vertes ont envahi le fond de la rade de Lorient et la Ria d'Ethel. Les associations environnementales pointent du doigt l'agro-industrie et appellaient à la mobilisation autour d'un pique-nique, ce dimanche 9 août. 

200 personnes se sont rassemblées pour dénoncer la prolifération des algues vertes et l'agro-industrie.
200 personnes se sont rassemblées pour dénoncer la prolifération des algues vertes et l'agro-industrie. © Stéphane Izad / France Télévisions
Plus de 200 personnes se sont rassemblées à la Cité de la Voile à Lorient, pour un pique-nique face à un paysage désolant : les vasières, recouvertes d'un immense tapis vert.

Cette année dans le Morbihan, plus que dans les autres départements bretons, les algues vertes prolifèrent. Et malgré l'esprit festif de la mobilisation, l'association Eaux et Rivières de Bretagne et le collectif Morbihan contre les fermes-usines entendent bien donner l'alerte. 
   

Les nitrates pointés du doigt


Les associations environnementales pointent du doigt les nitrates utilisés en agriculture. 

"Sur les bassins versants, on retrouve des quantités de nitrates. Les scientifiques nous disent qu'il faut arriver à 10 mg/L pour envisager d'éradiquer le fléau. Dans certains secteurs, on retrouve 40 mg de nitrates, soit 4 fois plus ! D'autres ont réussi à descendre à 20 mg/L donc c'est déjà bien, il y a une nette amélioration mais ce n'est pas encore suffisant", développe Alain Bonnec, président d'Eaux et Rivières de Bretagne. 

 

Ça fait 40 ans qu'on agite le drapeau, et 40 ans après on y est encore !

Alain Bonnec, président d'Eaux et Rivières de Bretagne



Des excès de nitrates, liés selon eux à l'industrialisation de l'agriculture. 
 

Contre "l'agro-business"


"Il y a des algues vertes en Bretagne parce qu'on a développé un modèle agricole breton basé sur le productivisme, qui fait du tort à la fois aux paysans et à l'environnement", déclare Morgan Ody, co-porte-parole de la confédération paysanne du Morbihan, qui soutient également la mobilisation. 
 
Cet été, les algues vertes prolifèrent dans le Morbihan, plus que dans les autres départements bretons.
Cet été, les algues vertes prolifèrent dans le Morbihan, plus que dans les autres départements bretons. © Stéphane Izad / France Télévisions

"On est là pour dénoncer ce modèle agricole qui est entre les mains de l'agro-business, de très grosses sociétés qui dominent, mais qui est aussi soutenue par les pouvoirs publics avec des subventions à la fois au niveau de l'État et du conseil régional de Bretagne", ajoute Morgan Ody.

Le conseil régional subventionne la construction ou l'extension de poulaillers dans le cadre du plan Volaille. Dans le Morbihan, 5 projets de poulailler industriels sont prévus dont un projet d'extension à Plaudren. 
 

141 sites bretons touchés par les algues vertes


La mobilisation s'est terminée avec une marche, en musique, et des prises de parole. En Bretagne, 141 sites sont concernés par les algues vertes, phénomène récurrent depuis 40 ans. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
algues vertes environnement agriculture