"Bien pourri, comme vous" : les ultras, en colère, livrent 400 kg de poisson pourri au FC Lorient

Au soir d'une nouvelle défaite pour Lorient, battu par Brest 4-0 le 20 décembre en 17e journée de Ligue 1, les ultras ont pris une décision radicale : déverser 400 kilogrammes de poisson pourri devant le centre d'entraînement. De son côté, le club espère redresser la barre en 2024.

Chez les Merlus Ultras 1995, la énième défaite du FC Lorient, face à Brest ce 20 décembre 2023, lors de la 17e journée de Ligue 1, n'est pas du tout passée. 

Le club s'est effondré face au Stade Brestois sur un score final de 0 à 4. Lorient plafonne à la 17e place du classement, avec seulement deux victoires depuis le début du championnat.

"Force est de constater qu’on est nuls"

Des résultats inacceptables pour les supporters. À l'issue du derby face à Brest, les Merlus Ultras 1995 ont déversé 400 kilogrammes de poisson pourri devant le centre d'entraînement de Lorient, dans le quartier de Kerlir. Sur leur banderole, tenue par une vingtaine de personnes, un slogan au ton acéré : "Bien pourri, comme vous."

Sur leur site internet, les Merlus Ultras réclament même "que les personnes non concernées, et qui ne respectent pas l'institution FC Lorient, se cassent très loin de notre club !"

À lire aussi : Ligue 1. Au FC Lorient, l'heure de resserrer les rangs pour sortir de la zone rouge

Le visage du joueur lorientais Julien Laporte était, lui aussi, bien sombre à l'issue du match. Il dit ressentir "un sentiment de honte comme on en a rarement connu tous." Les mots semblent même lui manquer : "Je ne sais même pas si parler sert à quelque chose, on ne fait que ça depuis six mois. Et force est de constater qu’on est nuls" a-t-il asséné.

On n'a même pas le droit de dire qu'on est "désolé", les supporters nous en veulent et c'est normal.

Julien Laporte

Joueur du FC Lorient

"On a six jours de vacances, mais on ne les mérite même pas, on ne devrait pas pouvoir rentrer chez nous" a-t-il expliqué. "Il faut que chacun fasse son autocritique et qu'on montre un autre visage dans les six prochains mois." Avec un seul objectif : éviter la relégation en Ligue 2.