• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Foot Ligue 1 PSG-Lorient : les merlus mangent le gazon (5-0)

Edisson Cavani obtient un pénalty dans le duel contre le gardien lorientais / © Miguel MEDINA AFP
Edisson Cavani obtient un pénalty dans le duel contre le gardien lorientais / © Miguel MEDINA AFP

Après 3 défaites en L1, le PSG avait besoin de se refaire une santé mentale juste avant la trêve. Il tient enfin une victoire en passant ses nerfs sur Lorient (5-0).

Par Marc-André Mouchère avec AFP

Dans un Parc des Princes rempli de supporters coiffés de bonnets de Père Noël, distribués par le club pour l'occasion, les joueurs lorientais n'ont pas fait illusion 10 minutes. Les Parisiens ont rempli la hotte des Merlus avant les fêtes de fin d'année comme pour se faire pardonner des contre-performances passées.

Le PSG, comme à l'entraînement

C'est Thomas Meunier, déjà coutumier du fait en Ligue des champions, qui a régalé le premier en concrétisant la forte domination des siens d'un superbe but (25e).

Bien décalé par Matuidi, le Belge, préféré à Serge Aurier sur le flanc droit de la défense, a enchaîné un coup du sombrero, un contrôle de la poitrine puis un centre lobé pour tromper le portier adverse ! Volontaire ou pas, le public est conquis.

Festival parisien en seconde période

Mis à l'abri grâce au but contre son camp de Zargo Touré juste avant la mi-temps (45e), consécutif à un centre dangereux de Lucas, le PSG a continué à pousser en seconde période, signe d'une confiance momentanément retrouvée.
Le capitaine Thiago Silva, malheureux dans ses tentatives de la tête sur corner notamment face à Ludogorets (2-2) en C1, a enfin réussi à trouver de nouveau la
faille dans cet exercice (51e).
Le festival de buts ne pouvait mieux se conclure par le buteur maison Edinson Cavani (63e) et le feu follet Lucas, de nouveau incandescent (70e). En transformant lui-même le pénalty qu'il a provoqué (Photo), "El Matador" a inscrit son 24e but en 23 matches cette saison, son 18e en L1. Son compère brésilien a lui privilégié le style en lobant Delecroix d'une pichenette.

Lorient déconfit

Bernard Casoni (entraîneur de Lorient): "Je n'ai pas grand chose à retenir de ce match à part les cinq-dix premières minutes où on commençait à défendre en avançant, à les gêner. Puis on s'est petit à petit liquéfié et mis à reculer. On n'a pratiquement pas gagné de duels. Jusqu'à ce match, il y avait des choses positives. Par contre, c'est vrai qu'en face il y avait une bonne équipe, mais elle nous a fait faire quelques pas en arrière. Il manquait quelques ingrédients pour gêner Paris. Paris est venu avec de bonnes intentions. On n'a pas été à la hauteur de l'événement. On les a un peu trop regardés."

A lire aussi

Sur le même sujet

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07

Les + Lus