Football. Le mea culpa de Walid Mesloub, ancien joueur de Lorient jugé pour blanchiment

Publié le
Écrit par C.C-A avec AFP

Jugé pour blanchiment d'argent, le milieu de terrain international algérien et ancien joueur du FC Lorient, Walid Mesloub, a reconnu les faits tout en affirmant n'avoir "pas vu le mal", au premier jour de son procès à Lorient.

"J'étais négligeant, il gagnait très bien sa vie, je n'ai pas vu le mal": le ton posé, Walid Mesloub s'est expliqué devant le tribunal correctionnel de Lorient où il est jugé depuis lundi dans le seul volet blanchiment d'une affaire de trafic de stupéfiants.

"J'ai peut-être été trop naïf"

Devant le tribunal, l'ancien joueur du FC Lorient, aujourd'hui entraîneur adjoint en réserve au RC Lens, a reconnu des négociations et des achats de véhicules de luxe, entre 2018 et 2020, avec un homme présenté comme la tête d'un réseau de ce trafic présumé de cocaïne.

"Il m'a reconnu, on a sympathisé. Nous partagions la même passion pour les voitures et il m'a dit qu'il en vendait, ainsi que de belles villas en Thaïlande, a dit Walid Mesloub. On échangé une Audi contre une BMW, une Lamborghini Huracan et une Mercédès AMG" a ajouté le footballeur affirmant qu'une voiture avait été immatriculée par cet homme "à (son) insu". "Il a profité de ma notoriété, j'ai peut-être été trop naïf, trop gentil", a-t-il concédé devant la présidente du tribunal.

L'ex-joueur du FC Lorient  a dit avoir toujours refusé les échanges d'espèces de main à la main. "Il n'apparaît pas que vous ayez fait des profit de manière flagrante" a relevé pour sa part la magistrate.

Trois autres prévenus

Mis en examen en avril 2021, Walid Mesloub comparaît aux côtés de trois autres prévenus dans le volet blanchiment de l'affaire : un artisan varois de 29 ans, un restaurateur parisien de 28 ans et la compagne de la tête du réseau présumé, âgée de 26 ans.

Tous trois sont soupçonnés d'avoir facilité l'achat, l'échange ou la revente de voitures, des transactions qui pouvaient atteindre 40.000 euros pour le compte du "Chinois", principal mis en cause. Soupçonné de s'être servi des comptes des prévenus pour ces transactions, cet homme sera jugé les 31 mai et 1er juin.

Né en région parisienne, Walid Mesloub a fait ses débuts professionnels au Havre en 2010, avant de rejoindre Lorient en 2014 puis Lens en 2018.

Il compte sept sélections en équipe d'Algérie, essentiellement en 2015 et 2016. En janvier 2020, il avait tenté l'aventure au Qatar, mais en était revenu en septembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité