• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : où se réunir après l'évacuation des ronds-points?

À Lanester, les Gilets jaunes ont préféré démonter eux-mêmes leur campement lors de l'évacuation en présence des forces de l'ordre / © France 3 Bretagne - P. Beaugey
À Lanester, les Gilets jaunes ont préféré démonter eux-mêmes leur campement lors de l'évacuation en présence des forces de l'ordre / © France 3 Bretagne - P. Beaugey

Alors que la majorité des ronds-points occupés depuis des semaines par les Gilets jaunes sont évacués par les forces de l'ordre, les manifestants cherchent de nouveaux lieux pour continuer à échanger sur leurs conditions et leurs revendications. Comme ici, à Lanester, évacué ce mercredi.

Par Thierry Peigné


Depuis que le ministre de l'Intérieur a demandé le 15 décembre à ce que les ronds-points occupés par des Gilets jaunes soient libérés, les préfets sont passés à l'acte et ont mobilisé les forces de l'ordre pour déloger les manifestants.

En Bretagne, des ronds-points emblématiques de la contestation sont depuis un mois régulièrement évacués par les forces de l'ordre puis ré-occupés par les manifestants comme celui de Pen-ar-C’hleuz à Brest.
Mais depuis ce mardi, la fermeté affichée par les préfectures, s'est traduite sur le terrain par de nombreuses interventions des gendarmes ou des policiers sur les ronds-points occupés, principalement dans les Côtes d'Armor et le Finistère.
 

Nouveaux déblocages ce mercredi

Ce mercredi matin, le préfet du Finistère a ordonné que les ronds-points de Pen-ar-C’hleuz et du Spernot, à Brest, soient à nouveau libérés. Une trentaine de policiers s'est rendu sur place. Sans avoir besoin du recours à la force, les Gilets jaunes ont levé le camp.

Même opération à Lanester dans le Morbihan où le campement sur le rond point de Lann-Sevelin a été évacué. L'opération s'est déroulée dans le calme, les Gilets Jaunes ayant négocié un peu de temps pour remballer eux-mêmes leurs affaires. Lanester était le lieu d'occupation le plus important du département. Certains manifestants y était installés depuis le 17 novembre.

Ce mercredi matin, trois ronds-points ont également été évacués à Vannes

De même, la préfète d'Ille-et-Vilaine a appelé par communiqué les Gilets jaunes à quitter les sites encore occupés.
Ainsi à Rennes, les occupants du rond-point de Cesson-Cevigné, non loin du centre des Longs-Champs, ont reçu la visite de la police municipale. Ils s'attendent à être délogés et en appellent donc à être le plus nombreux possible sur le site.
Les occupants du rond-point de Cesson-Cévigné près du centre des Longs-Champs, ont reçu la "visite" de la police municipale / © France 3 Bretagne - V. Chopin
Les occupants du rond-point de Cesson-Cévigné près du centre des Longs-Champs, ont reçu la "visite" de la police municipale / © France 3 Bretagne - V. Chopin
Ambiance "fraternelle" sur un rond-point à Cesson-Sévigné près de Rennes
Prise de parole d'un Gilet jaune sur le campement établi depuis plusieurs semaines. Ils viennent d'avoir la visite de la police municipale après que la préfète a demandé de libérer les ronds-points / Images : V. Chopin
 

"Il s'est passé quelque chose d'extraordinaire depuis un mois."

Privés de leurs campements, devenus de vrais lieux de rencontre, d'échange et de vie pour certains Gilets jaunes, les contestataires ne peuvent en rester là, résignés à ne plus avoir d'endroit où se retrouver pour parler de ses propres galères ou du quotidien de plus en plus difficile à assumer financièrement.

Florence Duvivier est chef d'entreprise d'auto-école (4 employés), très concernée par les revendications. Elle ne compte plus les heures passées sur le rond-point de Lanester. Pour elle, la destruction de ce campement est "un gros déchirement"

"Il s'est passé quelque chose d'extraordinaire depuis un mois. Là, toutes les classes sociales sont réunies. Il s'est tissé de forts liens car on a retrouvé ce côté citoyen. On est tous réunis sur le même bateau. On est soudé. Une vrai fraternité revient." explique cette mère de deux enfants.

Le rond-point de Lanester évacué, où vont se réunir les Gilets jaunes?
Florence Divivier, Gilet jaune, interviewée par Eric Pinault dans le 12/13 Bretagne, sur les suites du mouvement après l'évacuation du rond-point de Lanester ce 19 décembre


Besoin d'un local pour se réunir afin de continuer d'échanger?

Les Gilets jaunes de Lanester ont décidé de continuer à se regrouper. Ils ont ainsi sollicité la mairie de Lanester et de Lorient pour obtenir un local afin d'accueillir tous ceux qui étaient réunis sur le rond-point et plus largement ceux qui veulent continuer le mouvement pour participer, entre autres, à des assemblées citoyennes. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus