L'élu RN du Morbihan Florent de Kersauson condamné pour des délits financiers, fait appel

Publié le Mis à jour le
Écrit par KV avec AFP
© N. Corbard - France Télévisions

50 000 euros d'amende, dont 30 000 avec sursis, interdiction de gérer une entreprise pendant cinq ans, ce sont les peines prononcées à l'encontre de Florent de Kersauson. Le conseiller régional RN du Morbihan a été condamné lundi 10 janvier 2022 par le tribunal correctionnel de Lorient pour une série de délits financiers. Il annonce faire appel de cette condamnation.

L'homme d'affaires de 72 ans, frère du navigateur Olivier de Kersauson, a été condamné pour une série de délits financiers, commis entre 2015 et 2017: abus des biens ou du crédit d'une société par actions par un dirigeant à des fins personnelles, abus de pouvoir, non établissement de l'inventaire, des comptes ou du rapport de gestion et non soumission des documents comptables à l'assemblée générale. 
Le conseiller régional RN a annoncé ce mardi qu'il allait faire appel de sa condamnation à 50 000 euros d'amende, dont 30 000 avec sursis, prononcée par le tribunal correctionnel de Lorient. "Cette décision est très faible sur le plan juridique et peu compréhensible, on fait naturellement appel", a t-il déclaré.

Président de fonds d'investissement et directeur de 6S Cosmétiques

Président des fonds d'investissement Nestadio Capital et Greenvest, Florent de  Kersauson avait injecté l'argent des porteurs dans le fabriquant de produits cosmétiques 6S Cosmétiques, à Larmor-Plage (Morbihan), dont il avait pris la direction.

Condamnation "extrêmement sévère" selon son avocat

"Il a peut-être commis une imprudence", a reconnu Me Antoine Chevalier, avocat
de l'homme d'affaires, tout en estimant qu'il s'agissait d'une "simple situation de conflit d'intérêt". Pour caractériser l'abus de bien sociaux, "il faut démontrer un enrichissement ou un intérêt personnel, la cour de cassation le dit", a souligné l'avocat. Or, "M. de Kersauson n'a jamais obtenu ou demandé la moindre rémunération dans le cadre de ses fonctions de direction de 6S Cosmétique et n'a jamais à titre personnel obtenu le moindre gain ou enrichissement", a-t-il ajouté, qualifiant la condamnation d'"extrêmement sévère".

Florent de Kersauson avait admis s'être "lourdement planté"

Lors de sa comparution le 29 novembre, l'élu breton avait assuré n'avoir "pas pris un euro de salaire ou de frais". L'entreprise, liquidée en novembre 2017, accusait alors un très lourd passif. Le septuagénaire avait reconnu avoir "pris un risque inconsidéré, certainement par orgueil" et admis s'être "lourdement planté""Je pensais que sauver la société et les emplois valait la peine", avait-il dit à la barre du tribunal.

Tête de liste du Rassemblement national dans le Morbihan pour les élections régionales de juin 2021, il avait recueilli 16,57% des suffrages au second tour.

Mise en liquidation de Nestadio Capital

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a séparément annoncé lundi la mise en  liquidation de Nestadio Capital, après le rejet en octobre par le Conseil d'Etat du recours de la société de gestion de portefeuille à l'encontre de la décision de retrait d'agrément prise par l'AMF le 17 décembre 2019. "Du fait de l'ouverture d'une procédure de liquidation judiciaire sans poursuite d'activité par jugement du tribunal de commerce de Lorient en date du 17 décembre 2021, la société Nestadio Capital n'est plus en mesure d'assurer la liquidation des fonds gérés" et un "liquidateur devrait être désigné en justice pour achever la liquidation de ces fonds", précise l'AMF dans un communiqué.

Déjà condamné en 2020 à 100 000€ d'amende par l'Autorité des Marchés Financiers

En septembre 2020 l'AMF avait déjà infligé une sanction de 100 000 euros à Florent de Kersauson, pour manquements à ses obligations professionnelles au sein de Nestadio, assortie d'une interdiction "d'exercer la profession de gérant ou de dirigeant d'une société de gestion pendant une durée de cinq ans". Nestadio avait écopé de 10 000 euros d'amende et d'un blâme.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.