Lorient : deux lycées et une section de l'IUT se mobilisent pour aider les soignants à se protéger du coronavirus

les stocks de gel ainsi que des masques et des gants rassemblés par les lycées
les stocks de gel ainsi que des masques et des gants rassemblés par les lycées

 Par solidarité avec des infirmières de la presqu'ile de Gâvres en manque de gel hydroalcoolique et de masques de protection, deux lycées du pays de Lorient et une section de L’IUT Hygiène, Sécurité et Environnement ont décidé d’en fabriquer avec leurs ressources pour leur en fournir.

Par Stéphane Izad


L’idée est partie d’une surveillante, Christine Revillot, du lycée Saint-Louis de Lorient, qui avait entendu parler d’une pénurie de gel et de masques chez les infirmières de Gâvres travaillant au  domicile des particuliers et dans les foyers logement. "Comme le lycée allait fermer, elle nous a demandé l'autorisation de rassembler toutes les bouteilles de gel pour les donner aux infirmiéres" explique Pierre-Alain Monneraye, adjoint de Direction du lycée Saint-Louis, à Lorient. 
"On s’est dit qu’il fallait absolument qu’on fasse quelque chose", confie Pierre-Alain Monneraye. Une idée relayée par un professeur de sciences, Christophe Fourdan, pour la faisabilité du projet. Le but de la manœuvre était d'utiliser les stocks de produits chimiques des classes scientifiques pour confectionner un gel hydroalcoolique local pour les besoins des infirmières.

Et comme le lycée Saint-Louis accueille dans ses locaux la section Hygiène, Sécurité et Environnement de l’UBS, c’est tout naturellement que l’équipe dirigeante du lycée a fait appel à Stéphanie Gorel, qui est assistante de recherche et formation à l'IUT de Lorient, pour confectionner ce gel, qu’elle a fabriquée toute seule et sans la présence des étudiants dans les locaux du Lycée. "En fait je me suis basée sur la formule qui est donnée par l'Organisation Mondiale de la Santé", explique stéphanie Gorel, "Nous avions de l'alcool, de l'eau oxygéne et de la glycerine dans les locaux, j'en avait déjà fait pour des collégues, ce n'était pas compliqué à réaliser!"
le gel confectionné à partir des stocks des lycées Saint-Louis et Notre dame de la paix
le gel confectionné à partir des stocks des lycées Saint-Louis et Notre dame de la paix

"Nous on avait un stock de 20 litres, et on en a fabriqués 12 et demi avec les réserves des différents établissements" continue Pierre-Alain Monneraye, le lycée Saint-Louis étant en effet jumelé avec le lycée Notre-Dame-De-La Paix de Ploemeur. C'est un stagiaire de l'école Polytechnique, Fosto Fosto, en stage de "Formation humaine" qui, pour sa derniére mission, s'est chargé de la logistique et de la distribution.
les produits prêts à être livré
les produits prêts à être livré

L’opération a demandé trois jours, entre la conception et la distribution du gel, "ça a permit de mettre en oeuvre une opération trés concrète de solidarité qui est l'esprit de "la cordée de la réussite" ou chaque établissement s'efforce d'aider les autres pour faire avancer chacun dans le bon sens. C'est une opération de solidarité conjointe", conclue Pierre-Alain Monneraye.
 
Le gel et les masques livrés à Gâvres
Le gel et les masques livrés à Gâvres

Au total, les lycées ont distribué en tout 26,5 litres de gel hydroalcoolique, 6340 masques, 70 paires de gants et 4 grosses boites de lingettes à différentes structures comme les deux centres infirmiers de Gâvres, cinq résidences de personnes âgées, un cabinet médical de Larmor-Plage et le centre de rééducation fonctionnel de Kerpape.
 

Sur le même sujet

Les + Lus