A Lorient, Naval Group livre une 5e frégate multi-missions à la Marine nationale

La Direction générale de l'armement (DGA) vient de réceptionner une nouvelle frégate multi-missions, armée pour la lutte anti sous-marine. Ce bâtiment militaire, le cinquième d'une série de huit, a été conçu, développé et sera entretenu par Naval Group à Lorient.
La mise à flot de l'une des frégates multi-missions Fremm construites à Lorient.
La mise à flot de l'une des frégates multi-missions Fremm construites à Lorient. © T.Creux / Ouest France / Maxppp
"Bretagne" a rejoint les rangs de la Marine nationale. C'est la cinquième frégate Fremm, frégate multi-missions, à être livrée par Naval Group, basée à Lorient (56). Le bâtiment est conçu pour la lutte anti sous-marine. Son port d'attache est Brest.
 

"L'ossature de la flotte de surface" 


Ces Fremm "participent à renouveler la composante frégate de la marine avec huit bâtiments qui constitueront la colonne vertébrale de la flotte de surface", explique le ministère des Armées. Un programme mené en coopération avec l'Italie.
 

Conçue, développée et entretenue à Lorient


Conçues, développées et entretenues par Naval Group, ces navires sont les seules frégates européennes capables de mettre en oeuvre des missiles de croisière navals. Il s'agit d'"un navire furtif, polyvalent, endurant et souple d'emploi. (...) Sa mission principale est la maîtrise d'une zone d'opération maritime, en surface et sous la mer."
 

En couple avec le Caïman Marin


Son système d'armes comprend également un hélicoptère de combat embarqué, le Caïman Marin, et d'une nouvelle embarcation tactique des commandos marines, l'Ecume.

La Fremm est armée par 105 marins hommes et femmes.
 

De l'activité jusqu'en 2022


"Jusqu'en 2022, la réalisation des Fremm assurera une part très significative de l'activité de Naval Group sur son site de Lorient et celle de nombreux sous-traitants, essentiellement des PME", assure encore le ministère des Armées.

La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit la livraison de la sixième frégate de lutte anti sous-marine (Normandie) en 2019 puis celle des deux derniers bâtiments de la série (Alsace et Lorraine), dotées de capacités renforcées en défense aérienne, en 2021 et 2022.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
défense société sécurité première guerre mondiale sorties et loisirs