Morbihan : Orange suspend son projet d’antenne-relais à Landaul, Eugène Riguidel stoppe sa grève de la faim

Eugène Riguidel a stoppé la grève de la faim qu’il avait entamée il y a 9 jours contre un projet d’antenne-relais sur sa commune de Landaul. "L’opérateur Orange a annoncé qu’il suspendait les travaux. C'est un immense soulagement", nous dit le navigateur.

 

© I. Rettig/FTV

"Après 9 jours sans manger, je suis fracassé, mais cette nouvelle est un immense soulagement. Je vais recommencer à m'alimenter."

A Landaul dans le Morbihan, Eugène Riguidel a stoppé mardi soir sa grève de la faim, après avoir appris que l’opérateur Orange suspendait son projet d’installation d’antenne-relais sur sa commune, située entre Auray et Lorient.

"Nous avons décidé de rouvrir le dossier en réétudiant certains des sites initialement proposés", précise l'opérateur de téléphonie dans un communiqué.

Sur la commune, 7 sites potentiels avaient initialement été repérés avant que le choix du lieu-dit "Le Trou du Diable" ne soit validé.  

La décision de la suspension du projet a été prise mardi après-midi lors d’une réunion en sous-préfecture. "C’est Jimmy Pahun, le navigateur-député, et Dominique Ollivier Frankel, la maire de Landaul, qui me l’ont annoncée. Ils étaient à la réunion avec les sous-préfets de Lorient et de Pontivy, et des représentants d’Orange et de Free", précise Eugène Riguidel. 
 

durée de la vidéo: 00 min 32
Eugène Riguidel cesse sa grève de la faim ©I. Rettig/S.Izad/FTV

 

Eugène Riguidel : "Le Trou du Diable est abandonné ! "

Le navigateur de 80 ans avait entamé sa grève de la faim le 12 avril. 

Depuis sa caravane postée à proximité de l’endroit retenu pour l’installation, il martelait depuis 9 jours son opposition au projet : "Le pylône sera à 150 m de chez moi, mais c'est avant tout une question d’environnement et de santé publique pour tous les habitants". 

Le 15 avril, une manifestation de soutien avait rassemblé 200 personnes à Landaul, et l'ancien vainqueur de la Transat en double recevait des centaines de messages d'encouragement venus de toute la France.

Après l'annonce de la suspension du projet, il dit aujourd'hui son bonheur de voir  "le Trou du Diable abandonné !" Un enthousiasme tempéré malgré tout par son épouse Brigitte :"Ils vont essayer de trouver d’autres endroits, nous serons vigilants."
 

 

La maire de Landaul : "Nous avions la vie d'un homme entre les mains" 

La maire de Landaul Dominique Ollivier Frankel et le député Jimmy Pahun font part également de leur soulagement.

"La solution d'Orange n'était pas satisfaisante, et nous avions la vie d'un homme entre nos mains, souligne la maire de la commune. 

"Il a fallu batailler, mais nous avons obtenu la suspension. Orange a compris que s'ils s'obstinaient, ils avaient tout à perdre en terme d'image". 

"Je ne refuse pas le principe d'une d'antenne sur la commune. Mais il faut que le site soit validé avec la municipalité, avec de la transparence pour les habitants, ajoute Dominique Ollivier Frankel. On vit déjà tous une crise compliquée. Les liens sociaux sont coupés. Sur ce type de projets notamment, il faut faire de la pédagogie, travailler avec les élus".

"Là, nous avons été entendus.  J'étais très inquiète pour Eugène Riguidel, il avait perdu 8 kilos. Je vais recommencer à dormir.".

 

Jimmy Pahun : "Eugène, c'est une tête dure, il n'aurait rien lâché."

"Eugène est une tête dure, une figure de la Voile, de la Bretagne, et il a prouvé dans sa carrière qu'il ne lâchait rien", rappelle Jimmy Pahun, le navigateur aujourd'hui député, et présent lui aussi à la réunion en sous-préfecture.

"Dieu merci, on en sort par le haut. Il faut maintenant trouver le meilleur emplacement possible pour ce pylône. Le développement de la téléphonie, c'est important. Mais il faut mutualiser les antennes, avec les 4 opérateurs sur chaque mât. Et les intégrer dans le paysage, avec des pylones-arbres par exemple."   

 

Pour Eugène Riguidel, une petite soupe de légumes comme premier repas

Après l'annonce de la suspension du projet, le navigateur, très fatigué, est aller fêter sa victoire... prudemment.

"Une petite soupe de légumes, avec mon épouse... Je dois recommencer à m’alimenter... tout doucement. Ce sont les recommandations des médecins. Et de José Bové. Qui est passé par là."  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement téléphonie économie santé société