Policiers blessés dans une collision à Lorient: le procès du conducteur renvoyé

Le procès en comparution immédiate du conducteur du véhicule accusé d'avoir blessé trois policiers à Lorient a été renvoyé au 9 décembre. Le suspect a été écroué. 

L'accident a eu lieu au niveau de l'intersection entre le Boulevard Léon Blum et la rue François Le Levé à Lorient
L'accident a eu lieu au niveau de l'intersection entre le Boulevard Léon Blum et la rue François Le Levé à Lorient © Street View
Le mis en cause sera convoqué devant le TGI de Lorient le 9 décembre 2020 à la demande de la défense, conformément à la procédure applicable.

Le procureur de la République Stéphane Kellenberger indique que cet homme accusé d'avoir conduire le véhicule qui a blessé trois policiers à Lorient, a été placé en détention provisoire, une décision conforme aux réquisitions du parquet. 
 

Jusqu'à 10 semaines d'ITT pour un policier


Dans la nuit de vendredi à samedi, une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) observait un véhicule grillant un feu rouge et roulant sur la voie de bus. Il a percuté, violemment, un second véhicule de police, en sens inverse qui venait en renfort des policiers de la BAC. Trois policiers ont été blessés.

L'un d'eux "présentait des fractures", un autre a subi "un choc psychologique important", tandis qu'une jeune adjointe de sécurité a souffert "de plaies multiples", selon le procureur. L'un des policiers s'est vu prescrire 10 semaines d'ITT, les autres six jours.

Les occupants du véhicule, un homme et deux femmes, ont également été légèrement blessés. 

"Dans la voiture en cause, étaient découvertes certaines quantités de cocaïne et de cannabis, outre plusieurs bouteilles d'alcool", a également précisé le parquet. 

Le suspect devra répondre des chefs de "blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par conducteur de véhicule" avec "au moins deux circonstances aggravantes", notamment "refus d'obtempérer à une sommation de s'arrêter" et "conduite d'un véhicule sans permis", mais aussi "détention non autorisée" et "transport non autorisé de stupéfiants".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité