Pontivy aux couleurs de l'armée américaine et de la Résistance pour célébrer sa libération il y a 80 ans

Prenant de l'avance dans les commémorations afin d'accueillir des élèves avant les vacances, Pontivy vrombit au son des Jeep et des Dodge depuis le vendredi 24 mai. Un camp militaire américain a été reconstitué. Les organisateurs ont aussi rendu hommage à la Résistance en présentant les lieux d'exécution de maquisards dans la région.

Une quinzaine de véhicules historiques ont emprunté, ce dimanche 26 mai 2024, les routes parcourues par l'armée américaine lorsqu'elle a libéré Pontivy, le 4 août 1944. À bord de Jeep, de Dodge, et même d'un camion de transport de troupes GMC, les bénévoles de l'association du Souvenir militaire centre-Morbihan ont rendu hommage à l'armée américaine et aux résistants.

À lire. Le massacre des habitants de Saint-Pol-de-Léon, en août 1944, devient un film

Un circuit du souvenir

Le convoi de véhicules d'époque a fait un premier arrêt sur le site de Guerlogoden, sur la commune de Neuillac. Autour du monument aux morts de la Résistance, Régis Toutain, président de l'Association Souvenir militaire centre-Morbihan explique que des membres des Forces françaises de l'intérieur (F.F.I) du secteur de Pontivy ont affronté, en juillet 1944, une colonne de militaires allemands, pour protéger un village habité par des résistants et leur permettre de prendre la fuite.

"Les combats ont fait 3 morts chez les résistants, dont le frère de mon grand-père, 2 autres ont été capturés puis exécutés, et 18 morts chez les Allemands", précise le quadragénaire, ému. Des fleurs sont déposées sur d'autres stèles du souvenir comme à Saint-Gérand et Gueltas, Rohan et Noyal-Pontivy.

À lire. "C'est une blessure non refermée. Sur les traces des disparus de Pontaniou, ces résistants fusillés en août 1944 à Brest

Les alliés américains

Au souvenir des souffrances et sacrifices vécus par les Résistants, se mêlent la reconnaissance à l'armée américaine lorsqu'elle libère la région de l'Occupation. "Grâce à nos alliés américains, on est libre, et ça, cela n'a pas de prix", glisse Régis Toutain.

Avant de rejoindre le camp militaire américain reconstitué à Pontivy, la quarantaine de bénévoles, en habits d'époque et uniformes américains, observe une minute de silence. 

Dans le centre de Pontivy, square Langlais, le camp militaire américain a proposé des animations, démonstrations, et des baptêmes en véhicules militaires Jeep, Dodge ou GMC, pour un tour d’une dizaine de minutes en ville.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité