Réforme des retraites: La permanence d'une députée Renaissance vandalisée dans le Morbihan

La permanence d'une députée Renaissance du Morbihan a été vandalisée. Nicole Le Peih annonce qu'elle va porter plainte.

La permanence d'une députée Renaissance du Morbihan a subi des dégradations dans la nuit de dimanche à lundi. Des inscriptions menaçantes ont été taguées sur le bâtiment, dans la commune de Baud.

 "Pour la deuxième fois en moins d'une semaine, ma permanence a été dégradée. Je condamne avec la plus grande fermeté ces intimidations et menaces", écrit Nicole Le Peih sur les réseaux sociaux, photos à l'appui.


Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir de multiples impacts sur les vitres de la permanence et des inscriptions à la peinture rouge, dont l'une proclamant: "Merci Macron. Le peuple est uni. La dissolution ou la pendaison".

"La violence n'a pas sa place dans la démocratie. Je déposerai plainte dès aujourd'hui",
conclut la députée de la 3e circonscription du Morbihan.

Avec AFP