• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Volvo Ocean Race : les filles du team SCA en route vers l'exploit à Lorient

Les filles du Team SCA sur la Volvo Ocean Race / © Anna-Lena Elled / Team SCA / Volvo Ocean Race
Les filles du Team SCA sur la Volvo Ocean Race / © Anna-Lena Elled / Team SCA / Volvo Ocean Race

L'équipage 100% féminin du voilier suédois SCA, skippé par la Britannique Samantha Davies, était toujours en tête mercredi soir dans la 8e et avant-dernière étape de la Volvo Ocean Race, sur le point de réaliser un authentique exploit. Elles pourraient arriver en tête à Lorient jeudi matin.

Par T.P. avec AFP

Au pointage de 17h40 heure française, SCA n'était plus qu'à 123 milles (228 km) de l'arrivée à Lorient (Morbihan). Il devançait le bateau danois Vestas Wind (Chris Nicholson) de 10,6 milles et Azzam (EAU/Ian Walker), le leader du classement général provisoire, de 13,8.

Dongfeng, le vrai-faux bateau chinois (six Français à bord, dont le skipper breton Charles Caudrelier, sur un équipage de neuf personnes), fermait la marche, à la septième et dernière place. Troisième au général en quittant Lisbonne, Dongfeng pourrait, si le classement ne change pas, enregistrer à Lorient son plus mauvais résultat depuis le départ de la course le 11 octobre à Alicante (Espagne).

Sam Davies confiante

Cinquième équipage 100% féminin à disputer cette course depuis sa création en 1973, Sam Davies et ses onze équipières (avec la journaliste embarquée) réalisent par contre une performance remarquable dans cette 8e manche. Si elles gagnent à Lorient, il s'agira de la troisième victoire d'étape océanique d'un équipage féminin depuis les deux uccès de Maiden (Tracy Edwards) dans la Whitbread 1989-1990.

Le bateau SCA, en tête depuis le départ de Lisbonne dimanche, avait jusqu'ici toujours terminé à la dernière place à chaque étape hauturière, à l'exception de la première, où les filles avaient fini devant le bateau espagnol Mapfre, skippé par Iker Martinez. "Encore plein de choses peuvent arriver, a toutefois tempéré Davies. Nous sommes confiantes mais nous devons rester concentrées. Nous n'avons pas commis beaucoup d'erreurs dans cette étape. Les conditions météo sont dures dans le golfe de Gascogne et un peu de fatigue commence à se faire sentir. Mais l'ambiance à bord est sérieuse, comme d'habitude".

Arrivée à Lorient jeudi

Mercredi soir, les sept monocoques VOR65 (20 m de long) se trouvaient dans le golfe de Gascogne, tirant des bords contre un fort vent de nordet (nord-est) et face à une mer courte et cassante qui les empêche de faire route directe vers Lorient. Les bateaux marchaient entre 11 et 14 noeuds sur le fond mais à seulement 7-8 noeuds en vitesse de rapprochement.

Avant de rejoindre Lorient, les VOR65 devront virer une bouée en baie de Quiberon, à quelques milles dans le sud de La Trinité-sur-Mer (Morbihan), puis embouquer le célèbre chenal de la Teignouse avant de rejoindre la ligne d'arrivée via la passe ouest de Lorient.

Les heures estimées d'arrivée à Lorient étaient encore très imprécises et allaient de 06h du matin à plus tard dans la journée de jeudi. La flotte était partie de Lisbonne dimanche.

La Volvo Ocean Race, course autour du monde en équipage avec escales, est l'épreuve de voile la plus prestigieuse après la Coupe de l'America.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus