Mort lors d'un “bahutage” à Saint-Cyr: le procès de sept militaires renvoyé en juin

Répétition cérémonie de l'école Saint-Cyr Coëtquidan / © Max PPP
Répétition cérémonie de l'école Saint-Cyr Coëtquidan / © Max PPP

Le procès au tribunal correctionnel de Rennes des sept militaires poursuivis pour le décès par noyade d'un élève officier lors d'une soirée d'intégration à Saint-Cyr Coëtquidan (Morbihan) en 2012, qui devait se tenir début décembre, est renvoyé en juin.

 

Par AFP

Le procès est renvoyé au mois de juin, il était difficile pour bon nombre d'avocats d'être présents" en décembre, a indiqué vendredi à l'AFP Me William Pineau, qui défend l'un des prévenus, confirmant une information de Ouest-France. Le procès devait se tenir initialement en septembre et avait été déjà renvoyé une première fois du 9 au 13 décembre.
 Sept militaires et ex-militaire, dont un général, colonel au moment des faits, sont poursuivis pour homicide involontaire.
Le sous-lieutenant Jallal Hami, âgé de 24 ans, s'était noyé lors d'une soirée de "bahutage" qui visait à transmettre "des traditions de l'école". Les prévenus encourent trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus