Octobre rose : les commerçantes de Questembert mettent leurs cœurs et leurs corps à nu pour parler du cancer du sein

Publié le
Écrit par Séverine Breton
Séance de maquillage avant de prendre la pose pour la bonne cause
Séance de maquillage avant de prendre la pose pour la bonne cause © B. Gabel/FTV

Elles sont fleuristes, restauratrices, toiletteuses pour chiens. Une trentaine de femmes de Questembert ont accepté de poser nues (ou presque) pour récolter des fonds pour la lutte contre le cancer.  

"Ca fait des jours qu’on stresse, et qu’en plus, on a des messages J- 5, J – 3 confie Virginie Audren, la gérante du restaurant Les Caudalies dans un éclat de rire. Et finalement, ça va ! Ça se passe bien !"

Dans la pièce, les sèches-cheveux bourdonnent, des pinceaux de maquillage jonchent la table. Il fallait au moins ça pour oser se lancer. Car dans quelques minutes, Virginie et deux de ses serveuses vont poser en petite tenue pour le calendrier des commerçants de la commune.  

"Je suis très fière qu’elles osent", souffle Séverine Tabary, la présidente de Quest’en Rose. "L’an dernier, les hommes avaient joué le jeu. La vente du calendrier avait rapporté 8 000 euros pour aider la recherche et les malades du cancer du sein".

Virginie, Marie-Amelie et Sophie se mettent en place. Un plateau savamment disposé masquera ce que la pudeur empêche de montrer. La gêne a disparu, les trois femmes sourient. "C’est pour la bonne cause !" 

Audrey Guillou, la photographe de la commune immortalise l'instant.

"Elles se rallient à nous, et c’est comme ça qu’on pourra gagner contre la maladie, ensemble on est forcément plus fortes", explique Séverine Tabary. "Trente femmes ont répondu présent alors que se déshabiller devant un appareil photo, ce n’est pas simple".

Ensemble 

Marie-Hélène Le Pironnec et Eliana Henriques Nunes s’installent derrière une pile de livres. Elles travaillent à la Papeterie Questembertoise. "Ça fait un peu bizarre d’être dans cette tenue", rougit Eliana ."D’habitude je ne me promène pas comme ça dans les rues de Questembert " "Si, si, et à partir de demain, tu viens travailler comme ça tous les jours", s'esclaffe Marie-Hélène.

Le moteur de l’appareil photo s’emballe. Audrey mitraille. la photo sera parfaite. 

"On veut montrer notre solidarité à toutes les femmes malades", expliquent les libraires. "On est avec elles."

Sur la photo du calendrier, Eliana tient dans ses mains, À mes soeurs de combat le livre de Julie Meunier., récit d’une jeune femme frappée par la maladie.

Un calendrier pour rappeler aussi que le dépistage sauve 

"Le calendrier servira aussi à rappeler aux femmes l’importance du dépistage précise Séverine Tabary. Le dépistage sauve des vies, prenez rendez–vous !"

Aurélie Gabard, la gérante du salon de toilettage canin acquiesce. "Mes deux grands-mères ont eu un cancer du sein. Ça peut toucher tout le monde." Les chiffres lui donnent malheureusement raison, selon le président de la Ligue contre le cancer, une femme sur huit sera touchée par un cancer du sein. "C'est pour cela que c'est important d'être là", assure Aurélie. 

Séverine Tabary la regarde et conclut le séance d'un sincère et mérité Vivent les femmes !"

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.