"On s'y croirait" : La petite maison dans la prairie se visite dans le Morbihan et c'est un succès

C'est l'une des maisons les plus connues à la télévision rendue célèbre grâce à la série américaine "La petite maison dans la prairie". La cabane de la famille Ingalls peut désormais se visiter ou se louer pour une nuit, non pas dans l'Ouest américain, mais bien à Campénéac dans le Morbihan. Grande fan de la série, Claire Vilani a fait construire une réplique dans son jardin. Et le succès est au rendez-vous.

Il suffit de pousser la porte de la petite maison pour se plonger dans l'univers de la série. "On a l'impression d'y être. Il ne manque plus que les personnages qui arrivent", témoigne Freddy venu accompagné de sa sœur.

Une réplique construite à l'identique

Fans inconditionnelles depuis leur enfance de la petite maison dans la prairie, les deux visiteurs sont venus spécialement de Vendée pour découvrir la réplique de la célèbre cabane de Charles et Caroline Ingalls. Une réplique construite à l'identique. Et ils ont des étoiles plein les yeux. "On est complètement immergé dans la série. C'est très bien fait", reconnaît Freddy. "Avec les petits détails, le violon, les petits accessoires... On s'y croirait." 

Ce jour-là, les visites s'enchaînent dans la "Country house". Et tous les visiteurs ont un dénominateur commun : ils sont fous amoureux de la série. Vanessa connaît par cœur les 205 épisodes. Venue spécialement de Lorient en famille, elle était impatiente de la visiter. Et elle n'est pas déçue. "Il y a tout. Je ne sais pas quoi dire. C'est super. On replonge dans la série. Cela nous rappelle plein d'épisodes."

Un rêve d'enfance devenu réalité

Une véritable immersion dans l'univers des Ingalls rendue possible grâce à Claire Vilani. Amoureuse de la série depuis l'âge de 5 ans, elle a donné corps à son rêve d'enfance de construire dans son jardin la réplique à l'identique de la cabane de Plum Creek, et ce, avec le souci du détail. À l’intérieur, pas question d'installer l'électricité et l'eau courante : tout a été reconstitué dans l'esprit de la série, des lampes à pétrole au poêle en fonte.

On peut également retrouver sur le rebord de la cheminée la pipe de Michael Landon qui interprète le rôle de Charles Ingalls ou encore le fusil avec lequel il part à la chasse dans la série. Chaque objet se trouve aux mêmes emplacements que dans la série pour offrir une expérience unique aux visiteurs. "Mon but est vraiment de réaliser à l'identique tout ce qui peut être présent dans la maison", explique Claire Vilani. "Je pense que j'ai réussi mon challenge pour que les personnes quand elles viennent visiter qu'elles soient vraiment dans la maison des Ingalls."

On peut la visiter mais également y dormir

Il aura fallu 18 mois au total pour mettre en œuvre et réaliser ce projet un peu fou. Mais Claire Vilani ne compte pas s'arrêter là et voit déjà plus grand. Elle imagine à l'avenir recréer une partie du village de Plum Creek à Campénéac. "Mon but, c'est de pouvoir construire l'épicerie des Oleson et de pouvoir vendre tous les produits du coin, des vieux tissus aussi, faire le restaurant de Nellie Oleson avec un plat comme dans le temps et faire une école alternative," détaille la créatrice du lieu. "Maintenant dans combien de temps, je ne sais pas."

Car pour le moment, elle est déjà bien occupée par les visites. Les créneaux de réservation sont pris d'assaut sur le site. Les visites sont ouvertes pour le moment tous les dimanches au mois de janvier. Il faut compter 7 euros pour 45 minutes de visite. Mieux vaut s'y prendre tôt pour découvrir ce lieu insolite.

Sachez qu'il est désormais possible de passer une ou plusieurs nuits dans la maison des Ingalls. Une expérience unique puisqu’il n'y a pas d'électricité, pas de douche ni de baignoire. En France, d'autres passionnés de la série télévisée ont eu la même idée comme à Gaubiving en Lorraine où une réplique de la demeure a également été construite en 2010. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité