• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ploërmel : l'église et le monument aux morts tagués, “un comportement imbécile” pour le maire

Des inscriptions retrouvées sur la porte de l'église à Ploërmel / © DR
Des inscriptions retrouvées sur la porte de l'église à Ploërmel / © DR

Plusieurs tags ont été retrouvés à Ploërmel, sur la porte de l'église mais aussi sur le monument aux morts de la commune. Des écrits injurieux ont également visé le propriétaire d'un kebab. 

Par E.C


Des tags injurieux ont été retrouvés à Ploërmel le 21 juin. La porte de l'église a vu la mention "Satanas"et le dessin d'un pentacle. Le monument aux morts a lui aussi été profané. Un commerçant, Adel Haddad, propriétaire d'un kebab a vu sa devanture taguée de propos insultants et menaçants avec "vive ta mort" et se retrouve clairement visé par d'autres messages. 


Honteux


"Cela me fait de la peine" explique-t-il. Il a découvert ces inscriptions vendredi matin, après avoir déposé ses enfants à l'école, prévenu par un proche. Pour lui c'est l'incompréhension. Installé dans la commune depuis trois, il affirme "je n'ai jamais eu d'histoires". Il ajoute en évoquant l'église "Arriver à faire ça jusqu'à la porte de Dieu,c'est honteux." Il a porté plainte.

Du côté de la mairie, c'est la consternation. Le maire, Patrick Le Diffon a également déposé plainte. "C'est vraiment très désagréable et insupportable de découvrir ce genre de choses sur des édifices publics ou privés. C'est vraiment un comportement imbécile. J'espère que l'on retrouvera rapidement les auteurs." Il souligne "Ce sont des réalités qui nous coûtent, nous avons mobilisé une équipe pour tout nettoyer, notamment pour l'office du dimanche à l'église." Alors que la commune est équipée de caméras de vidéosurveillance, ces dernières sont éteintes à la suite d'une décision de justice. Patrick Le Diffon fait en ce moment une demande pour les rallumer car il estime qu'elles permettraient d'identifier les coupables de ce genre d'actes. 

La gendarmerie confirme qu'une enquête a été ouverte en précisant qu'il s'agirait d'un "différent très localisé".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus