Pluvigner : ce que l'on sait du crash d'un avion de chasse

Un avion de chasse belge de type F16 s'est écrasé dans un champ de maïs à Pluvigner ce 19 septembre.

L'un des pilotes de l'avion de chasse belge qui s'est écrasé à Pluvigner s'est retrouvé suspendu à une ligne haute tension, avec son parachute et après son éjection de l'appareil. Sain et sauf, il pu être décroché par les secours.
L'un des pilotes de l'avion de chasse belge qui s'est écrasé à Pluvigner s'est retrouvé suspendu à une ligne haute tension, avec son parachute et après son éjection de l'appareil. Sain et sauf, il pu être décroché par les secours. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Un avion de chasse de l'armée belge et de type F-16 B s'est écrasé ce jeudi matin, entre Landaul et Pluvigner dans le Morbihan, au lieu-dit Guernic, au niveau de la D16 rapporte la préfecture.

Selon les premiers éléments, cet avion avait décollé de Florennes (Belgique) et devait faire un arrêt à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué avant de revenir en Belgique.

  

"Un problème moteur"


Cet appareil n’était pas armé et son chargement est en cours d’expertise. Il s'agissait d'un vol d'entraînement à la navigation. Un feu moteur serait à l'origine de l'accident. "Apparemment, il y a eu un problème de moteur sur l'avion", qui date de 1983. "Une enquête technique devra déterminer les causes précises", a expliqué le général Frédérik Vansina, commandant de l'armée de l'air belge, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.
Vue aérienne du crash de l'avion de chasse belge à Pluvigner
Vue aérienne du crash de l'avion de chasse belge à Pluvigner © Préfecture du Morbihan


Les occupants de l'avion sains et saufs


A bord de l'avion de chasse, un pilote et un co-pilote qui ont réussi à s'éjecter.  La Force aérienne belge a confirmé cette information sur les réseaux sociaux.  L'un des deux a été pris en charge par les secours a indiqué également la préfecture du Morbihan. Le second est resté suspendu à une ligne haute tension par son parachute. Il a pu être décroché notamment grâce au concours des services d’ENEDIS.

40 sapeurs-pompiers et 20 engins de secours du SDIS du Morbihan ont été mobilisés. La circulation a été perturbée dans le secteur notamment sur l’axe Landévant-Pluvigner.

Le commandant de l'armée de l'air belge, a indiqué avoir eu l'un des deux pilotes au téléphone. "Il m'a dit que lui et son collègue allaient bien. Ils sont à l'hôpital de Vannes pour des examens médicaux mais devraient être ce soir dans leur famille à Florennes".  Une maison a été endommagée lors du survol de l'avion. Huit habitations à proximité ont été évacuées par mesure de sécurité. 

Un périmètre de sécurité de 500 mètres


Une cellule de crise a été mise en place avec une sécurisation de la zone sur 500 mètres autour du lieu de l'impact.

De même, le survol est interdit sur une zone de 5 km autour du lieu du crash et à moins de 2500 pieds (environ 1km de haut).  
 
A Pluvigner et après le crash d'un avion de chasse belge, un périmètre de sécurité est mis en place
A Pluvigner et après le crash d'un avion de chasse belge, un périmètre de sécurité est mis en place © S. Izad - France 3 Bretagne

Les quinze occupants des 8 habitations se trouvant dans le périmètre de sécurité ne pourront regagner leurs maisons que jusqu'à nouvel ordre.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers armée société sécurité