Parlement européen. "Je saurai trouver ma place". Cette cuisinière de Pontivy devient députée européenne

L'élection de Yannick Jadot au Sénat, ce 24 septembre 2023, a propulsé Lydie Massard au Parlement européen. A 45 ans, cette cuisinière dans un lycée de Pontivy s'installe dans le fauteuil laissé vacant par celui qui ne peut pas cumuler deux mandats. Elle est arrivée à Bruxelles, au siège de l'Union européenne, ce 26 septembre.

D'ordinaire, c'est derrière les fourneaux de la cantine du lycée du Blavet à Pontivy qu'elle officie. Depuis ce 24 septembre 2023 et à la faveur de l'élection de Yannick Jadot au Sénat, Lydie Massard est devenue députée européenne.

14e sur la liste d'Europe-Écologie-les-Verts, la Bretonne remplace donc celui qui a quitté ses fonctions à l'échelon européen pour un fauteuil de sénateur, le cumul des deux mandats étant impossible. 

"Les deux pieds dans la réalité"

Cette cuisinière de 45 ans, qui est aussi porte-parole de l'Union démocratique bretonne (UDB), a fait le chemin jusqu'à Bruxelles, ce 26 septembre. "Je suis déjà venue ici, dit-elle, mais je ne suis jamais entrée dans l'hémicycle car il était occupé". Elle balaie le lieu du regard, sourit et confie qu'elle saura y trouver sa place. "C'est grand mais ce n'est pas si impressionnant" lâche-t-elle. 

Ce qui occupe surtout son esprit, c'est sa "responsabilité" d'élue. "Quand je me suis engagée en politique, raconte Lydie Massard, c'était pour améliorer le quotidien des gens. Je viens ici dans cette optique-là. Je souhaite vraiment que les réglementations européennes soient de moins en moins éloignées des gens car elles ont un impact sur ce qu'ils vivent tous les jours".

Mère de famille de trois enfants, ancienne ouvrière de l'agroalimentaire, la nouvelle députée européenne n'est pas issue du sérail. Elle a même autrefois connu les fins de mois difficiles. Lydie Massard porte fièrement son "profil atypique". "C'est quoi la représentation nationale au Parlement européen si on a des profils qui se ressemblent tous ?, interroge-t-elle. Les gens qui ont fait de grandes études ont une vision des choses. Mais nous, nous avons une vision avec les deux pieds dans la réalité. Nous avons tout intérêt à avoir des profils variés".

Langues régionales et alimentation

Lydie Massard dit avoir longuement réfléchi à ce qu'elle entend défendre au Parlement européen. "Les langues et cultures régionales et minoritaires d'une part, souligne-t-elle. Venant de l'UDB, un parti régionaliste et autonomiste, je me vois mal passer à côté de cela. D'autre part, je suis cuisinière, je viens de Pontivy, une des capitales de l'agroalimentaire en Centre-Bretagne, je ne peux pas non plus ignorer la question de l'alimentation".

Déjà présente sur la liste menée par Christian Guyonvarc'h (UDB) aux Européennes de 2014, puis sur celle de Yannick Jadot (EELV) en 2019, Lydie Massard s'est également présentée aux législatives de 2022 dans la 3e circonscription du Morbihan, sous les couleurs de l'UDB.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité