Pontivy : forte manifestation pour défendre l'hôpital de proximité

Des habitants, des élus, personnels de santé, syndicalistes, ils étaient plus de 2000 dans la rue à Pontivy, dans le Morbihan ce samedi pour défendre leur hôpital de proximité. Plusieurs services de cet établissement du centre-Bretagne sont menacés de fermeture.

Ceux qui battent le pavé des rues de Pontivy se sentent les grands exclus du Ségur de la santé, les laissés pour compte. Depuis une trentaine d'années et les dernières réformes, ils vivent les fermetures de lits et de services à l'hôpital, les réductions de personnel. Ils dénoncent cette hémorragie constante. Les manifestants défendent tout à la fois un outil de travail et un service public de proximité pour la population.

Vers de grands centres hospitaliers

Cet abandon, ils l'imputent à l'Agence régionale de Santé, l'ARS, dont la politique est de regrouper les hôpitaux, dans le but de créer de grands centres. Une question de rentabilité, d'efficacité, mais aussi de sécurité sanitaire.

Leur bassin de vie, Pontivy et alentours, représente 140 000 habitants et disposer d'une qualité de soins avec un hôpital proche de chez eux leur semble primordial, d'autant que Lorient, est distant de quelques 60 kilomètres. Et c'est le centre hospitalier, dont ils dépendraient. 

Grosse mobilisation, en chansons et bon enfant, ce samedi à Pontivy pour défendre l'hôpital. Ils étaient plus de 2000 personnes au départ du défilé du Palais des Congrès.