Segur de la Santé. Le ministre en visite à Brest annonce 855 millions d'euros pour la Bretagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Deunf
Olivier Véran, ministre de la santé (casque à la main) et Richard Ferrand, député du Finistère et président de l'Assemblée nationale, en visite ce vendredi 26 novembre sur le chantier de l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest. Une enveloppe de 855 millions d'euros est attribuée à la région pour le bâti et l'équipement de structures de santé.
Olivier Véran, ministre de la santé (casque à la main) et Richard Ferrand, député du Finistère et président de l'Assemblée nationale, en visite ce vendredi 26 novembre sur le chantier de l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest. Une enveloppe de 855 millions d'euros est attribuée à la région pour le bâti et l'équipement de structures de santé. © Catherine Aubaile-France Télévisions

Chrono en main, Olivier Véran est resté un peu plus de deux heures à Brest ce vendredi 26 novembre. 8è étape de son marathon pour révéler les déclinaisons régionales du Segur de la santé. Une enveloppe de 855 millions d'euros servira en Bretagne à la construction, la rénovation et l'équipement des hôpitaux, des EHPAD et des structures d'accueil pour personnes handicapées.

Visite au pas de course pour Olivier Véran, le ministre de la santé. Ce vendredi 26 novembre, il s’est rendu à l’hôpital de la Cavale-Blanche à Brest puis dans une pharmacie de Recouvrance.

855 millions d’euros 

Si le ministre a fait le déplacement, c’est pour annoncer l’attribution de 855 millions d’euros à la Bretagne dans le cadre du Ségur de l’investissement.

De l’argent "mis sur la table pour soutenir, développer, moderniser, transformer et pourquoi pas construire près de 23 hôpitaux, 22 EHPAD et une quinzaine d’établissements destinés aux personnes en situation de handicap," a développé le ministre sous l’œil du président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, député de la 6è circonscription du Finistère.

Application régionale du Ségur de la santé

Ces investissements proviennent des 19 milliards d’euros d’investissement du Ségur de la santé annoncés en mars 2021 par le Premier ministre Jean Castex et le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran.

Chaque Agence Régionale de Santé (ARS) s’est vue attribuée une enveloppe par l’Etat. Charge à elles de les utiliser dans des travaux ou de l’équipement.

Visitant le chantier du futur centre de cancérologie de la Cavale-Blanche à Brest, le ministre a illustré : "Ici au CHU de Brest, des projets ont été engagés pour moderniser la cancérologie, la radiothérapie, l’imagerie. Ces projets avaient bénéficié d’une aide de l’Etat de 35 millions d’euros. Nous ajoutons 60 millions d’euros grâce au Segur de l’investissement." 

Autres bénéficiaires : Bohars, Quimperlé, Carhaix, Saint-Malo...

Le ministre en a profité pour annoncer entre autres un nouveau site psychiatrique à l’hôpital de Bohars au nord de Brest et une IRM fixe à l’hôpital de Carhaix. L’enveloppe bénéficiera aussi à l’hôpital de la Villeneuve, à Quimperlé. Enfin 100 millions d’euros iront à la construction du futur hôpital prévu dans le secteur de Saint-Malo-Cancale-Dinan, dont la mise en service est prévue en 2027.

Des salariés ont exprimé leur malaise au travail

En marge de la visite officielle du ministre, deux manifestations ont eu lieu. L’une contre le pass-sanitaire et la vaccination.

L’autre rassemblait des salariés du centre hospitalier souhaitant une entrevue avec Olivier Véran. Un conseiller du ministre a reçu la CFDT, FO et SUD (la CGT a décliné l’invitation).

Selon Sabine Pochard de la CFDT, les syndicats ont fait part une nouvelle fois des conditions de travail dégradées au sein de l’hôpital, des démissions, des horaires à rallonge, de l’épuisement des équipes. Ce à quoi, le conseiller leur a répondu que le Ségur permet des accords directs avec la direction locale des centres hospitaliers.

Une façon de négocier au plus près du terrain les besoins en création de postes ou en remplacements. Mais contrairement au Ségur de l'investissement, ces enveloppes allouées à chaque directeur d’hôpital restent inconnues. Impossible donc d'entamer des discussions sur les conditions de travail pour l'instant.   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.