Santé : la pétition pour sauver l'hôpital de Pontivy Loudéac dépasse les 40 000 signatures

Une pétition pour sauver l'hôpital de Pontivy-Loudéac est en ligne depuis quelques mois et a recueilli plus de 40.000 signatures. L'établissement est sous tension comme de nombreux hôpitaux de proximité en France. Cette pétition sonne comme un cri d'alerte auprès de l'ARS, à qui elle est destinée.

6.000 signatures en deux jours. L'engouement par rapport à la pétition pour sauver le centre hospitalier du Centre Bretagne (CHCB) n'aura jamais été aussi fort. L'objectif initial des 50.000 signatures n'est désormais plus très loin puisque la pétition a dépassé récemment la barre des 40.000. La défense de l'hôpital avait déjà rassemblé près de 2.000 personnes dans les rues de Pontivy, le samedi 4 décembre dernier.

La situation de l'hôpital de Pontivy-Loudéac est en effet inquiétante. Les fêtes de fin d'année sont toujours un moment difficile à gérer pour les hôpitaux, qui doivent jongler entre des effectifs réduits et une activité forte. La commission médicale de l'établissement (CME) alertait déjà à propos de l'hôpital le 19 novembre dernier : "Les établissements du CHCB (Centre Hospitalier du Centre Bretagne) peinent de plus en plus à assurer la continuité/permanence des soins en raison d'une impossibilité de pallier le manque d'effectifs médicaux et paramédicaux."

Un hôpital de proximité en souffrance

Un vent de protestation souffle pour défendre l'hôpital de proximité puisque Christine Le Strat, maire de Pontivy et présidente du conseil de surveillance, a déjà interpellé l'ARS au mois d'octobre : "C'est inenvisageable que nous fermions des services et que nous obligions des patients à faire 50 ou 60 km pour se soigner. Nous attendons que l'Etat et l'ARS nous aide et nous dote de moyens." 

Cette pétition, lancée par Gilles Queffélec, journaliste à la gazette du centre Morbihan, a mobilisé une autre personnalité politique : Marc Le Fur, député (LR) de la troisième circonscription des Côtes-d'Armor et vice-président de l'Assemblée Nationale. Il a  signé cette pétition le dimanche 13 décembre et apporté son soutien à l'établissement.


Gilles Queffélec a déclaré qu'il ferait parvenir cette pétition à l'Agence régionale de santé (ARS) d'ici quelques jours. La situation de l'hôpital est à surveiller à l'approche des fêtes de fin d'année. De nombreux commentaires de Morbihannais et de Costarmoricains insistent sur l'importance de cet établissement de proximité. Vous pouvez les lires et suivre l'évolution de cette pétition en vous rendant sur ce site internet.