Tour de France 2021 : comment la ville de Pontivy se prépare à recevoir la Grande Boucle pour la toute première fois

C'était la cinquième année consécutive que la ville de Pontivy postulait pour être une ville étape et surtout une ville d'arrivée du Tour de France. C'est fait et tout le monde se prépare maintenant à accueillir l'arrivée de cette 3émé étape de la grande boucle qui partira de Brest.

 

 

L'arrivée de la 3ème étape se fera à Pontivy au niveau du palais des congrès
L'arrivée de la 3ème étape se fera à Pontivy au niveau du palais des congrès © G.Raoult@francetv.fr

Encore un petit mois de patience et Pontivy va accueillir, le 28 juin 2021, l'arrivée de la troisième étape du tour Lorient-Pontivy.

Plus de 180 kilomètres sur l'asphalte breton entre mer et terre pour une arrivée en centre-ville au pied du château des De Rohan et du palais des congrès. Une arrivée en ligne droite sur une étape plutôt plate qui devrait faire la part belle aux sprinteurs.

Le profil de la troisième étape entre Lorient et Pontivy
Le profil de la troisième étape entre Lorient et Pontivy © - ASO

C'était la cinquième année consécutive que Napoléon ville, nom donné autrefois à cette ville par Napoléon qui voulait en faire un haut lieu du centre Bretagne, postulait pour être une ville étape du tour.

Depuis 1870 la ville a retrouvé son nom originel Pontivy, qui provient du nom d'un pont jeté sur le Blavet et vient d'obtenir de l'organisation du Tour de France 2021 d'être la ville d'arrivée de la 3ème étape du Tour de France.

La ville parade aux couleurs des tuniques qui récompensent les meilleurs coureurs du Tour de France
La ville parade aux couleurs des tuniques qui récompensent les meilleurs coureurs du Tour de France © G.Raoult@francetv.fr

 

Une ville aux couleurs des tuniques qui récompensent les meilleurs cyclistes

Pour l'occasion la ville à décider de parader aux couleurs des tuniques qui récompensent les meilleurs coureurs et les vitrines décorés par les commerçants toujours à l'effigie du tour.

Pour les commerçants, " ce Tour, c'est une véritable bouffée d'oxygène, après la morosité ambiante liée au Covid" comme nous confie Marylène qui tient un salon de coiffure dans la rue principale.

Pour Mickaël, un autre commerçant situé un plus bas près du Blavet," c'est une bonne chose pour la ville et il faut être solidaire, c'est pourquoi j'ai décidé de peindre ma vitrine. Une arrivée, ça devrait faire venir du monde, en espérant qu'il fasse beau et que ça profite aux commerces de notre ville. Je suis content, ça va faire de l'animation."

Les dessins sur les vitrines des commerçants sont réalisés par un couple de Breton passionné par le Tour de France
Les dessins sur les vitrines des commerçants sont réalisés par un couple de Breton passionné par le Tour de France © G.Raoult@francetv.fr


Les anciennes gloires à l'honneur à l'Hôtel de Ville

Si vous trainez du côté de l'hôtel de Ville, vous pourrez admirer sur les grilles de l'enceinte de la Mairie et de la sous-préfecture des clichés des anciennes gloires  locales de la grande boucle.

Les frères Ferdinand et Paul Le Drogo, tous deux vainqueurs d’étapes sur le Tour à la fin des années 20, Jean Gainche qui remporta la sienne en 1958, ou encore Fernand Picot l'enfant du pays, qui participa à 8 Tour de France entre 55 et 65.

Des clichés du premier passage du tour dans la ville en 1938, ou encore un contre la montre en 1947. Des anciennes gloires qui côtoient aussi des plus jeunes sur les photos comme celle que l'on ne présente plus, Audrey Cordon Ragot, née à Pontivy, dont le palmarès comprend plusieurs titres de championne de France de cyclisme sur route et sur piste.

 

1938 date du premier passage du Tour à Pontivy
1938 date du premier passage du Tour à Pontivy © @pressport


De nombreux habitants impliqués

Il y a bien sûr le coût d'une telle opération comme nous confie Christine Le Strat, la maire de Pontivy.

"Il nous a fallu débourser 144 000 euros, c'est le prix quand vous obtenez une arrivée d'étape. Cette somme est payée par la ville de Pontivy mais nous sommes aidés par la communauté de communes" explique-t-elle. "Il y aussi toutes les dépenses annexes, mais pour une ville tournée vers le sport comme la nôtre, c'était une véritable joie de savoir que nous allions organiser l'arrivée d'une étape."

C'est un véritable focus sur le centre Bretagne cette arrivée d'étape, souvent délaissé au profit du littoral breton. 

Christine Le Strat Maire de Pontivy

"Du côté des travaux de voiries, nous n'avons pas eu de grosses dépenses, et il suffit de suivre le cahier des charges de l'organisation du Tour, c'est assez facile" raconte Christine Le Strat. "Mais ce que l'on espère le plus ce sont des retombées économiques pour les commerçants et les entreprises de la région" avoue-t-elle


Une arrivée pour les sprinteurs aux pieds du Palais des congrès

D'autres amateurs de vélo, ceux de l'amical cyclotouriste de Pontivy viendront donner la main le jour J. Au total ce sont 200 bénévoles issus des associations sportives et des employés de la Mairie qui prendront part à l'organisation de cette arrivée.

En attendant, foi de cyclotouriste, il y aura du spectacle à l'arrivée comme le confie Christian Le Strat, le président de l'amicale : "cette arrivée en pleine ligne droite dans le centre-ville de Pontivy, sera la première explication en règle pour les sprinteurs sur le tour de France".

L'amicale cyclotouriste pontivienne organise une reconnaissance de la 3ème étape du tour ce samedi 29 mai, dans le cadre de la fête du Tour. 

Pas moins de 140 participants sont inscrits. Une véritable bouffée d'air pour tous ces amateurs de vélo qui ces derniers temps, avec le confinement, n'ont pas vraiment pu s'adonner à leur loisir sur les routes bretonnes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport tour de france économie