• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tour de France: pas de victoire d'étape pour Warren Barguil

Warren Barguil sur le Tour de France 2018 / © Philippe LOPEZ AFP
Warren Barguil sur le Tour de France 2018 / © Philippe LOPEZ AFP

Avec cette 19è étape du Tour de France, la dernière dans les Pyrénées, Warren Barguil pouvait sauver son Tour, en visant la victoire d'étape. Mais son agressivité n'a pas suffi.

Par Stéphane Grammont

Même s'il n'y aurait pas eu de miracle vis-à-vis du maillot à pois, l'étape entre Lourde et Laruns pouvait  être celle de Warren Barguil.

Il a d'ailleurs logiquement laissé Julian Alaphilippe consolider son maillot à pois pour le passage du 1er col. Le quatrième d'affilée pour le Basque.

Avant d'être rejoint par le grupetto, un petit groupe de six coureurs avaient pris les devants dans la montée du col du Tourmalet. Parmi eux, Julian Alaphilippe, mais aussi Warren Barguil dont la présence en tête ne devait rien au hasard.

Un groupe emmené par Romain Bardet a fini par les rejoindre au km 133, formant en tête un groupe de 11 hommes.
 

ne pas avoir de regrets


À 50 kilomètres de l'arrivée, après une escarmouche de Bardet et Landa et Majka, Romain Barguil, qui jusque là faisait  l'élastique, a commencé à avoir des fourmis dans les jambes.

Il le disait avant le départ, "c'est la dernière journée pour ne pas avoir de regrets". Le breton avait pourtant coché quelques étapes dans les Alpes et les Pyrénées, "mais cela n'a rien donné". "Aujourd'hui, je vise une victoire d'étape, c'est tout" a-t-il conclut.

Malheureusement, le breton a été distancé par le groupe de tête, à l'instar de Julian Alaphilippe, dans la montée du col des Bordières. Ils sont montés intercalés entre le groupe de tête et le groupe maillot jaune.
 


Dans la montée du dernier col, celui de l'Aubique, Warren barguil était déjà loin des hommes de têtes, rentré dans le peloton, malgré ses efforts. A L'initiative de Tom Dumoulin, un groupe maillot jaune resséré part à l'attaque, laissant Christopher Froome a ses difficultés.

A 5 kilomètres du sommet du col, le groupe maillot jaune, que Froome est parvenu à rejoindre, avait fondu sur le trio de tête. Quand le Polonais Majka est parti seul pour franchir le col en tête.

Mais c'est finalement Roglic, qui vise une place pour le podium, qui file en tête et fait le trou avec le groupe maillot jaune. La place de Froome est en danger. Roglic se dirige en solitaire vers une deuxième victoire d'étape sur le Tour.












 

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus