Trophée Jules Verne : Spindrift prêt à se lancer autour du monde mais un départ retardé à cause des conditions météo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin
Le "Sails of change" sera piloté par un équipage de 11 personnes, pour le Trophée Jules Verne
Le "Sails of change" sera piloté par un équipage de 11 personnes, pour le Trophée Jules Verne © PIERRE BOURAS / SPINDRIFT / SPINDRIFT RACING

Les navigateurs Dona Bertarelli, Yann Guichard et leurs neuf équipiers devaient débuter ce 25 novembre une nouvelle tentative de record sur le Trophée Jules Verne, un tour du monde à la voile sans escale et sans assistance. Les conditions météo ne sont malheureusement pas favorables et empêchent le départ.

Le maxi-trimaran "Sails of Change" devait larguer ses amarres depuis son port d’attache de la Trinité-Sur-Mer pour rejoindre la ligne de départ au large de Ouessant. L'objectif ? Réaliser le tour du monde, sans escale et sans assistance, en laissant à bâbord les trois caps (Bonne-Espérance, Leeuwin, Horn). Il y a un record à battre, celui établi par Francis Joyon et ses hommes en 2017 en 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes.

Ce jeudi matin, l'équipage mené par Yann Guichard attendait d'en savoir plus sur les conditions météo, "moins prometteuses" qu'espérées. Le départ est finalement repoussé, sans date précise de fixée. Un gros coup de vent est attendu ce week-end sur la Bretagne, il faudra voir si la semaine prochaine offre de meilleures perspectives.

Nous avons pris la décision de retarder le départ, car la situation météorologique n'est plus optimale dans les fichiers météo de ce matin. Lorsqu’on regarde l'Atlantique Sud, nous voyons très clairement un anticyclone qui bloque notre route.

Yann Guichard

11 marins sur le pont et un bateau optimisé

Pour cette course, le trimaran a été optimisé. La coque du bateau a notamment été raccourcie de trois mètres pour offrir un meilleur équilibre à la barre et diminuer les vibrations ; le cockpit a été entièrement redessiné pour offrir plus de confort aux marins et moins d’expositions aux embruns ; le plan de voile du maxi-trimaran a été redessiné ; l’aérodynamisme du navire a été amélioré ; et le bateau allégé.

A bord, Dona Bertarelli et Yann Guichard seront entourés d’un équipage alliant l’expérience de navigateurs aguerris au grand large et de jeunes marins pleins d'énergie. Par le passé, l’équipe a réalisé le troisième meilleur temps sur le Trophée Jules Verne (en 2015 – 2016 en 47 jours 10 heures et 59 minutes), faisant en 2015 de Dona Bertarelli la femme la plus rapide autour du monde, et le record sur le tronçon Ouessant – Équateur (en 2019 en 4 jours 20 heures et 7 minutes).

Un tour du monde engagé en faveur de l'environnement

Ce tour du monde va être un moyen de porter des valeurs autour de la protection de la planète. La première campagne soutenue par Sails of Change est « 30x30 » un appel mondial à l’action pour protéger au moins 30% de l’océan et de la terre d'ici 2030.

Cet engagement se traduit directement sur le bateau. Pour la première fois, la totalité du périple sera effectuée sans moteur auxiliaire. « Nous allons relever un défi supplémentaire, puisque nous tenterons de battre le record du tour du monde sans utiliser d'énergie provenant de combustibles fossiles. Nos principales sources seront l'énergie solaire et éolienne, ainsi qu'un générateur à vélo embarqué. Nous voulons démontrer que c'est possible, » précise le skipper Yann Guichard.  

L'équipage dans le détail

  • Yann Guichard - Skipper
  • Dona Bertarelli - Reporter embarquée 
  • Benjamin Schwartz - Navigateur
  • Jacques Guichard - Chef de quart
  • Xavier Revil - Chef de quart
  • Duncan Späth - Barreur / Régleur
  • Gregory Gendron - Barreur / Régleur
  • Julien Villion - Barreur / Régleur
  • Thierry Chabagny - Barreur / Régleur
  • Jackson Bouttell - Chef de quart, numéro 1
  • Yann Jauvin - Navigant, numéro 1  
  • Jean-Yves Bernot - Routeur à terre  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.