Accusé de viols aggravés sur des garçons et des jeunes hommes, un restaurateur de Baden écroué

Publié le
Écrit par Thierry Peigné avec Catherine Bazille

C'est le choc à Baden, petite commune du golfe du Morbihan. Un restaurateur a été incarcéré début juillet pour des viols et agressions sexuelles sur des garçons et des jeunes hommes.

L'information circulait depuis plusieurs semaines dans les rues de Baden. Mais ce n'est que ce ce 14 septembre que le placement en détention début juillet d'un restaurateur de la commune a été révélé publiquement par Ouest-France.

Dans la ville, ce jeudi de septembre, personne ne souhaite commenter l’affaire. 

C'est le 7 juillet au matin que les gendarmes ont procédé à l'interpellation de ce gérant de restaurant, à la tête d'un bar-restaurant-pizzéria. Une arrestation suite à une plainte déposée quelques jours plus tôt à la gendarmerie.

L'homme de 45 ans, un enfant du pays est alors placé en garde à vue. Le 9 juillet, une information judiciaire est ouverte par le tribunal de Vannes. Le suspect est alors mis en examen pour agressions sexuelles aggravées puis placé en détention provisoire.

Viols aggravés sur de jeunes hommes

Depuis, les faits ont été requalifiés en viols aggravés. C’est désormais un juge du pôle criminel de Lorient qui instruit le dossier. Une information confirmée par le procureur de la République.

Mais, le 16 août, "la juridiction vannetaise s’est dessaisie au profit de celle de Lorient, en raison de qualifications nouvelles, de nature criminelle (viols aggravés)" comme nous le précise Stéphane Kellenberger, le procureur de la république de Lorient. Des faits qui relèvent donc de la cour d'assises.

Selon nos informations, au moins 8 victimes auraient été recensées à ce jour. Les faits concerneraient des apprentis et des enfants du personnel du restaurant, des garçons originaires de la petite commune du golfe du Morbihan. Les faits auraient couru sur une dizaine d’années, entre 2012 et 2022.

L’instruction est toujours en cours, "à charge et à décharge" comme le rappelle le procureur de la République.

Elle devra déterminer si d’autres victimes sont concernées dans ce dossier.

Le restaurant est fermé depuis début juillet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité